Quand jeux et logique font bon ménage chez les enfants


Pas question d’être ou de ne pas être logique. L’esprit n’est pas logique, c’est la réflexion qui l’est. La logique n’est donc pas innée, elle s’acquière, se travaille, se développe. La logique est une qualité fondamentale qui permettra à l’enfant de mener à bien ses réflexions et ses analyses, dans quelque domaine que ce soit. 

Accompagner le développement des capacités cognitives par le jeu

Comme souvent, le jeu est un excellent moyen d’accompagner les enfants sur le chemin de la logique. Le jeu, en particulier de société, permet de développer les facultés cognitives de l’enfant. Les fonctions cognitives sont les capacités de notre cerveau qui permettent de communiquer, de percevoir son environnement, de se concentrer, d’accumuler des connaissances… elles correspondent aux processus psychiques liés à l’esprit. La coordination des mouvements, le langage, la mémoire, le raisonnement, l’organisation et les fonctions de perception en font partie. Les capacités cognitives sont développées au cours de l’enfance, depuis la naissance, grâce à la maturation du cerveau, aux interactions avec l’environnement extérieur et aussi aux stimulations, dont le jeu. Si on ne naît pas logique, on peut le devenir, et en s’amusant, c’est encore mieux !

Jouer à plusieurs

Les jeux de plateau sont une bonne façon de jouer à plusieurs. De nombreux jeux de société sont fondés sur la logique, tels que Le Cluedo (1) -qui existe aussi en version junior et Star Wars pour les fans- pour devenir un maître dans l’art de la déduction.
Dans le même esprit, Les Mystères de Pékin (2) propose aux plus jeunes d’exercer leur analyse pour démasquer le coupable et trouver sous quel dragon il se cache. Il faut être stratège pour recueillir les informations auprès des différents protagonistes du jeu, pour ralentir ses adversaires. Il faut être logique pour analyser les informations et en déduire la solution.

Pour les petits à partir de 2 ans, Où est mon doudou (3) est l’un des premiers jeux de société ludique sur un thème ô combien important ! Le but de ce jeu, très joliment illustré, est de retrouver son doudou avant le coucher du soleil. Pour ce faire, il faut parcourir toutes les pièces de la maison avec logique, en sachant faire des choix et accepter une part de hasard. Une partie peut compter de 2 à 4 personnes et dure 10 minutes environ.

Jouer à deux

Jouer à deux, l’un contre l’autre, permet de développer sa stratégie. Apprendre à prendre son temps, à analyser les actions de son adversaire pour mieux planifier les siennes. C’est ce que propose la nouvelle édition du jeu Abalone (4). Si les règles n’ont pas changé, la présentation du jeu a évolué. Les billes sont plus grosses, le plateau plus pratique est plus stable.
Chacun son tour, les joueurs ne peuvent exécuter qu’une seule action par tour. Le but est d’éjecter 6 billes de son adversaire du plateau en poussant ses propres billes. Il faut être fin stratège pour être le premier.

Une nouveauté à venir au mois d’avril, un Jeu d’échecs 2 en 1 (5) avec un double plateau : l’un simplifié (avec moins de cases et qui indique les schémas et les déplacements des 6 pièces) pour permettre aux enfants à partir de 6 ans de s’initier ; l’autre classique pour les joueurs plus expérimentés.

Jouer seul

C’est une façon de se confronter à soi-même, de se mettre tout seul à l’épreuve et apprécier ses progrès, parce que nous sommes souvent notre adversaire le plus difficile. Smart Games propose une gamme de jeux adaptés à tous, de 2 ans à 99 ans, au moins !
Les règles sont simples, les défis de difficulté graduelle pour se creuser les méninges sans être mis en échec. Une excellente façon de développer son estime de soi et sa confiance en soi.
C’est le pari gagné du nouveau jeu Blanche Neige (6), élu meilleur jeu dans la catégorie « jeu de société » aux Etoiles du jouet 2017.
Le jeu est joli, il reprend des personnages du conte, connus par les enfants.
Le principe est simple, il faut trouver la place de chaque figurine dans la maison de Blanche Neige… mais les choses se corsent lorsqu’on avance dans les niveaux.
L’intérêt du jeu est multiple : pour commencer le niveau, il faut placer tous les personnages comme cela est présenté dans le livret, ce qui demande à l’enfant la capacité à transcrire ce qu’il voit sur la feuille en plaçant les figurines au bon endroit. Il faut ensuite être logique pour compléter le tableau.

Jouer ensemble ou jouer seul, à 1, à 2 ou à plusieurs, le plus important est de jouer pour se faire plaisir, pour s’amuser. Soyons logique, jouer et s’amuser sont deux très bons alliés pour apprendre.

Karine Dereims-Marinier et Anne Vaneson-Bigorgne

  • (1) Le Cluedo (Hasbro) / A partir de 8 ans / 24,99 euros
  • (2) Les mystères de Pékin (Lansay) / A partir de 8 ans / 29,99 euros
  • (3) Où est mon doudou ? (Oxybul) / A partir de 2 ans / 19,99 ans
  • (4) Abalone (Asmodee) / A partir de 7 ans / 19,99 euros
  • (5) Jeux d’échecs 2 en 1 (Nature & Découvertes) / A partir de 6 ans / 27 euros
  • (6) Blanche Neige (Smart Games) / A partir de 4 ans / 24,99 euros

 



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants