Pupille : un film aux émotions XXL



Quand les aléas de la vie font qu’une femme ne peut pas ou ne veut pas garder l’enfant qu’elle attend, l’une des possibilités est de l’abandonner à la naissance pour qu’il puisse être adopté et qu’il devienne « pupille de l’Etat ». Ce film retrace de façon romancée le parcours d’un petit pupille de sa naissance jusqu’à son adoption, en passant par son abandon.

Est appelé « pupille de l’Etat » un enfant qui a perdu tout lien avec sa famille et qui de facto est confié aux services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) pour faire l’objet d’un projet d’adoption. Dans ce film sensible de Jeanne Herry, la mère biologique de l’enfant souhaite accoucher sous X. A partir de la naissance de son bébé, elle va être accompagnée par l’aide sociale.

Théo, né sous X, est confié dès le jour de sa naissance à l’adoption par sa mère biologique. Alice, une femme de 41 ans, attend depuis plus de dix ans, de pouvoir adopter un enfant démarches.

Pupille met en scène leurs histoires respectives qui finira par les faire se rencontrer grâce à toute la chaîne de travailleurs sociaux mise en lumière par la réalisatrice qui s’est longuement documentée pour construire son scénario si touchant.

De la recueillante qui va accompagner la mère biologique à chaque service de l’aide à l’enfance, le rôle et l’importance de chaque personne qui concourt à tisser un lien entre le bébé et une future famille est primordial.
Quand elle insiste doucement pour que la mère biologique dise au revoir à son enfant, quand elle lui demande de réfléchir à la possibilité de laisser une lettre, tout est dans la suggestion, jamais dans le jugement.

Et que dire de Gilles Lellouche, délicat « passeur » entre la mère biologique et la future mère adoptive ? Cet « accueillant » provisoire dès les premiers jours du bébé qui va tout mettre en œuvre pour que le petit Théo ait envie de s’accrocher à la vie alors qu’il souffre d’un trouble de l’attachement.

L’émotion est omniprésente dans ce film qui restitue tout le désespoir d’une mère biologique face à tout l’espoir d’une future maman sur le chemin de l’adoption.
Pupille est l’histoire de la rencontre entre Alice, 41 ans, et Théo, trois mois, Pupille est aussi un bel hommage à toutes les personnes qui travaillent à l’aide sociale à l’enfance et qui parfois en négligent leur propre vie personnelle. Pupille c’est aussi un film magnifique dans lequel les acteurs sont bouleversants.

Je retiens en particulier une phrase : « dans la vie on a tous des champs de mines et des champs de fleurs, ce qui est important c’est d’avoir déminé son champ. »

Anne Vaneson-Bigorgne

Informations :

  • Réalisation : Jeanne Herry
  • Production : Alain Attal, Hugo Sélignac, Vincent Mazel
  • Distribution : Studio Canal
  • Casting : Sandrine Kimberlain, Gilles Lellouche, Elodie Bouchez, Miou-Miou, Olivia Côte, Clotilde Mollet, Jean-François Stévenin, Bruno Podalydès
  • Genre : drame
  • Durée : 1h47
  • Sortie : 5 décembre 2018

 




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants