Protection des enfants contre la violence – Le Conseil de l’Europe intensifie son action



Le Conseil de l’Europe souhaite que l’ensemble de ses 47 Etats membres adoptent et mettent en oeuvre un dispositif national global visant à protéger les droits de l’enfant et à éliminer les violences à l’encontre des enfants.

Les ministres des Affaires étrangères de Slovénie et de Suisse, Samuel Zbogar et Micheline Calmy-Rey, se sont félicités de l’adoption, le 18 novembre par le Comité des Ministres, de Lignes directrices à cette fin.

Le Conseil de l’Europe préconise notamment l’interdiction de toutes les formes de violence vis-à-vis des enfants, la mise en place d’institutions indépendantes assurant leur défense et des campagnes d’information sur les droits de l’enfant, à commencer par le droit d’être protégé contre toutes les formes de violence. L’information porterait sur les conséquences néfastes de la violence sur les enfants, sur les principes de parentalité positive et sur le besoin d’accompagner les enfants dans la découverte d’Internet et de limiter les risques associés aux nouvelles technologies (violence de certains jeux vidéo et en ligne, sites pédopornographiques, harcèlement, chantage, …). Ces campagnes s’adresseraient au public mais surtout aux parents, enseignants, fournisseurs d’accès Internet.

Il espère obtenir la condamnation et l’élimination des conceptions sociales ou culturelles qui acceptent, voire encouragent la violence (clichés sexistes, discrimination, pratiques traditionnelles dommageables, …).

Par ailleurs, le Conseil de l’Europe souhaite renforcer la prise de conscience par l’Etat et les individus de leur obligation de condamner et prévenir la violence ainsi que d’assister les enfants victimes.

Les professionnels travaillant avec des enfants devraient être formés et avoir les compétences nécessaires pour prévenir et déceler les violences, notamment chez les enfants les plus vulnérables (handicapés, minorités, …).

Ce texte répond à l’un des objectifs fixés au Sommet de Varsovie en 2005. La Campagne de sensibilisation contre les châtiments corporels sur le thème « Levez la main contre la fessée » lancée en 2008 en était la premiere application. Il constitue la contribution du Conseil de l’Europe à la célébration du 20e anniversaire de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, dont l’article 19 impose aux Etats l’obligation claire de protéger les enfants contre toutes les formes de violence, à tout moment et en tous lieux.

Les ministres Žbogar et Calmy-Rey étaient présents à Strasbourg le 18 novembre à l’occasion du transfert de la présidence du Comité des Ministres de la Slovénie à la Suisse.

Source : Conseil de l’Europe




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !