PROTECTION DE L’ENFANCE : CLAUDE BARTOLONE FETE LES 40 ANS DE L’ASSOCIATION CONCORDE



L’Association Concorde, spécialisée dans la protection de l’enfance en danger, accueille chaque année dans ses 8 établissements 110 jeunes, principalement issus de Seine-Saint-Denis. S’intégrant dans le dispositif de la Protection Judiciaire de la Jeunesse et en étroite relation avec le service de l’Aide Sociale à l’Enfance du département, elle a fêté le 6 juin ses 40 années d’existence.

En 40 ans, ce ne sont pas moins de 2000 jeunes qui ont pu bénéficier du soutien de l’Association Concorde. Tout au long de ces années, armée de qualités aussi essentielles que l’écoute et le respect, Concorde s’est employée à un véritable « travail de dentelle sociale », accompagnant ses pensionnaires dans la construction d’un projet de vie. Refusant de céder aux sirènes de la répression, l’association s’est fixée comme ligne de conduite le refus de la culpabilisation des parents, quelque soit leur niveau de difficulté, préférant au contraire les aider à retisser des liens avec leurs enfants.

C’est ce souci de préserver un « vivre avec » que Claude Bartolone a souhaité saluer chaleureusement, en participant au quarantième anniversaire de l’Association Concorde, quand dans le même temps le gouvernement fait le choix d’une politique du « tout répressif ». Développement outrancier de l’arsenal pénal en direction des mineurs, tentative de remise en cause de l’ordonnance de 1945, sanction financière des parents défaillants… Comment s’étonner ensuite de l’existence de dérapages conduisant à l’arrestation d’écoliers devant leur établissement scolaire, pour un prétendu vol de vélo ? Ou de la convocation en gendarmerie d’un garçonnet pour une bagarre de cours d’école ?

Le succès d’une association telle que Concorde fait la démonstration qu’un autre chemin est possible. Sur ce chemin, les actions de détection et de prévention en direction des familles fragilisées et le souci de préserver les enfants tout en valorisant les compétences parentales, constituent les pierres angulaires de la protection de l’enfance en danger.

L’ASSOCIATION CONCORDE EN QUELQUES CHIFFRES

Création de l’association le 20 mars 1969 (actuellement présidée par Alain Junqua, ancien premier Président de la cour d’appel de Poitiers)
8 établissements gérés dans 4 villes du département (Montfermeil, Gagny, Coubron & Villemonble), 110 jeunes accueillis (garçons et filles), âgés de 8 à 21 ans confiés par les juges des enfants et l’ASE, majoritairement des jeunes de Seine-Saint-Denis.
Le prix de journée varie de 117 à 154 €
Un soutien financier conséquent du Conseil Général (2 950 000 € de prix de journées versé au titre de l’exercice 2008)
Des lieux d’accueils originaux, pavillons traditionnels, sans plaque signalétique ni marquage pour favoriser l’intégration dans la vie du quartier

Source : Conseil Général de Seine Saint Denis (93)




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants