PROMOUVOIR UNE ÉDUCATION SANS VIOLENCE



PRÉFACE du GUIDE DE RESSOURCES 2009-2010 de NON-VIOLENCE ACTUALITÉ
NVA n° 306, septembre-octobre 2009 – 96 pages couleur, 6 euros
www.nonviolence-actualite.org

PROMOUVOIR UNE ÉDUCATION SANS VIOLENCE

Par Dominique VERSINI *

En février 2009, j’ai remis en qualité de Défenseure des enfants au Comité des droits de l’enfant des Nations unies un rapport d’évaluation sur l’application de la Convention internationale des droits de l’enfant en France. Prenant en considération mon rapport et l’audition du gouvernement en 2009, le Comité a demandé à nouveau à la France « d’interdire explicitement les châtiments corporels » au sein de la famille, de l’école et dans les divers établissements accueillant les enfants, de « promouvoir une éducation sans violence » et de donner suite à la campagne sur ce point menée par le Conseil de l’Europe. Le droit français permet déjà de réprimer les violences de manière générale, en retenant comme circonstances aggravantes l’âge de la victime (moins de 15 ans) et le lien ascendant ou d’autorité de l’auteur envers l’enfant. Les violences à l’école d’un enseignant sur un enfant sont prohibées.

En février 2007, 116 associations ont demandé l’inscription dans le Code civil de l’interdiction de toute forme de violence contre les enfants en milieu familial. Dans mon rapport, j’ai souhaité que des campagnes de sensibilisation soient menées par les pouvoirs publics auprès des parents, des enfants et des professionnels pour mieux faire connaître les séquelles des châtiments corporels, les sanctions pénales encourues par les auteurs ou le rôle de tout citoyen en tant que témoin.

Je préconise également de promouvoir la valeur d’une éducation sans violence dans les programmes scolaires, dans les médias et dans toutes les institutions accueillant des mineurs. Il faut aussi former tous les professionnels ayant une activité auprès des enfants et des adolescents aux bienfaits de l’éducation sans violence.

Enfin, je demande à ce que soit inscrit dans la loi la prohibition de la violence et des châtiments corporels au sein de la famille, de l’école et des établissements accueillant des enfants.

* Dominique Versini est Défenseure des enfants (www.defenseurdesenfants.fr).

Source : Non Violence Actualité




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !