PREVENONS L’OBESITE DE L’ADULTE



Le SNPF prend acte de la volonté des négociateurs de la Convention de renforcer le rôle de prévention du médecin traitant, plus spécialement pour l’obésité chez le jeune enfant.

Le surpoids et l’obésité concernent en effet 14 % des enfants de 4 à 5 ans en France.
Le SNPF rappelle que la véritable prévention commence avant la constitution de l’obésité par un dépistage et une action précoce dès qu’un facteur de risque est identifié, en particulier lors d’un décalage des courbes de corpulence.

Les pédiatres libéraux sont, par définition, en « première ligne » par la spécificité de leur exercice et leur connaissance du comportement et du développement du petit enfant, pour identifier et repérer ces facteurs de risque, et prendre en charge la prévention du surpoids et de l’obésité.

Ils disposent en l’occurrence de deux atouts majeurs :
– l’expertise très particulière à la tranche d’âge concernée
– l’avantage capital que constitue, en termes d’efficacité, une intervention le plus en amont possible de cette pathologie.

Ils ne comprendraient donc absolument pas d’être exclus d’une démarche de prévention s’adressant à l’enfant.

Source : SNPF – Syndicat National des Pédiatres Français




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants