Pourquoi faut-il croire au Père Noël ?



L’importance des contes et légendes pour le développement de l’enfant

A l’approche des fêtes, les enfants réfléchissent déjà aux cadeaux et certains écrivent leur lettre au Père Noël. Sébastien Colson, Président de l’ANPDE (Association Nationale des Puéricultrices Diplômées et des Etudiants) revient sur l’importance des fêtes de Noël pour le développement psychique de l’enfant et souligne les conséquences positives de croire, en général, aux contes, aux légendes et, bien sûr, au Père Noël.

Et si les contes et légendes faisaient grandir ?

Le conte existe depuis des millénaires et joue un rôle primordial dans le développement de l’enfant. Mais pourquoi est-ce si important ? Les contes et légendes délivrent des messages universels qui permettent à l’enfant de se construire. “Ils permettent à l’enfant d’établir des liens entre le réel et le fantastique. Ils vont l’aider à développer son imagination, essentielle pour lui permettre de se construire et de découvrir la réalité”, explique Sébastien Colson. En effet, pour son adaptation à la vie et aux difficultés qu’elle suscite, l’enfant doit stimuler son imaginaire qui va lui permettre d’acquérir une confiance en lui. Ainsi, les contes et légendes favorisent le développement de sa personnalité. “Au-delà du personnage et des cadeaux, le Père Noël fait partie de la fantaisie et nourri l’imaginaire de l’enfant”, poursuit-il, il fait partie des rituels qui ponctuent l’enfance et aide à grandir.” Alimenter l’imagination des enfants permet également de développer chez eux une forme d’inventivité.

“Raconter un conte de fées, exprimer toutes les images qu’il contient, c’est un peu semer des graines dans l’esprit de l’enfant. Certaines commenceront tout de suite à faire leur travail dans le conscient ; d’autres stimuleront des processus dans l’inconscient”

Bruno Bettelheim

Ces héros qui rendent les enfants plus courageux

Les contes permettent aux enfants non seulement de se distraire mais également de leur apporter des réponses aux angoisses et peurs de la vie qu’ils doivent affronter. En effet, les contes mettent en scène de façon ludique des situations difficiles comme l’abandon dans le Petit Poucet, la jalousie fraternelle dans Cendrillon, ou encore la mort d’un parent dans Blanche Neige. Ainsi, l’enfant peut s’identifier à des héros courageux qui, tout au long de l’histoire, trouvent toujours des solutions. “Même si certains contes peuvent paraître cruels, il faut laisser l’enfant faire la part des choses”, explique Sébastien Colson. En grandissant, l’enfant est confronté à la réalité et c’est ainsi qu’il apprend à faire la différence entre l’imaginaire et le réel.

La magie de Noël, une histoire de famille

Les parents jouent un rôle essentiel car ce sont eux qui initient les enfants à la croyance. “Tout d’abord, les parents retrouvent la magie qu’ils ont connu pendant leur enfance”, confie Sébastien Colson. Pour Claude Levi-Strauss, même les parents ont besoin de ces petits mensonges, “ce n’est pas seulement pour duper nos enfants que nous les entretenons dans la croyance du Père Noël. Leur ferveur nous réchauffe, nous aide à nous tromper nous-mêmes et à croire, puisqu’ils croient qu’un monde de générosité sans contrepartie n’est pas absolument incompatible avec la réalité”. Sébastien Colson poursuit, “C’est également, sans en être conscient, une manière de protéger leur enfant des difficultés de la vie.” A partir du moment où les enfants commencent à se poser des questions sur l’existence du Père Noël, les parents peuvent lui dire la vérité. “S’il ne réagit pas bien, il ne faut pas hésiter à lui dire qu’il est grand et qu’il doit désormais garder à son tour le secret pour les plus petits”, conclut Sébastien Colson.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !