Pourquoi et jusqu’à quel âge peut-on utiliser du lait de croissance ?


Pour de nombreux parents, l’alimentation d’un enfant en bas âge est souvent une source d’inquiétudes. Mon enfant a-t-il tout ce dont il a besoin ? Ses apports vitaminiques sont-ils suffisants ? Le lait de croissance constitue un complément intéressant pour répondre aux besoins nutritionnels de votre enfant.

Quand passer au lait de croissance ?

En raison de sa composition spécifique, un lait de croissance comme celui de Nestlé Nidal répond aux besoins nutritionnels d’un enfant qui possède déjà une alimentation bien diversifiée. Alors dans la pratique, quand passer au lait de croissance ? La réponse est logiquement : après le lait 2ème âge. En général, les spécialistes recommandent aux parents de passer au lait de croissance vers l’âge de 10 ou 12 mois. Si ses apports nutritionnels sont bien couverts par un régime alimentaire complet, l’enfant en bas âge a besoin néanmoins d’un apport lacté indispensable à son développement physique et psychique.

Le lait de croissance, on arrête quand ?

Il n’y a pas de règle ferme et absolue en la matière ! S’il est habituellement conseillé de passer au lait de vache -ou autre lait végétal- à partir de 3 ans, votre enfant ne risque rien si vous dépassez cet âge ! Chez les tout-petits, on sait bien que les écarts de croissance peuvent être importants. Certains enfants grandissent rapidement, d’autres moins. Donc, il faut avant tout veiller à bien équilibrer l’alimentation de votre enfant pour que ses apports protéiques, lipidiques et glucidiques soient convenablement couverts. Alors, jusqu’à quel âge recourir au lait de croissance ? La réponse est très simple : jusqu’à ce que vous soyez en mesure de satisfaire les besoins nutritionnels de votre enfant.

Le lait de croissance, quelles sont ses qualités ?

Comme son appellation le laisse clairement entendre, le lait de croissance aide les enfants à bien grandir. Comment ? En leur apportant les éléments nutritionnels dont ils ont besoin à cet âge très spécifique de la vie. Eh oui, les tout-petits réclament un régime alimentaire particulier, capable de satisfaire pleinement leurs besoins augmentés notamment en acides gras essentiels, mais également en fer et en zinc. S’il contient un peu moins de calcium que le lait de vache, le lait de croissance s’avère, en revanche, plus riche en vitamine D. Or, celle-ci facilite l’absorption du calcium apporté par la voie alimentaire « classique ». Couvrir l’ensemble de ces besoins nutritionnels est non seulement indispensable à la maturation du cerveau de votre enfant, mais également à son développement moteur.

Le lait de croissance est-il indispensable ?

C’est la question qui agite le monde des professionnels de la petite enfance. Certains considèrent qu’une alimentation équilibrée est largement suffisante pour répondre aux besoins nutritionnels d’un enfant de moins de 3 ans. D’autres, au contraire, pensent que cet apport lacté reste indispensable pour pallier les déficits inévitablement générés par une alimentation « moderne » trop industrialisée. Si le débat persiste, nombre de spécialistes s’accordent sur le fait que le principal atout du lait de croissance est sa teneur importante en fer. Avant 3 ans, les besoins en fer de l’enfant sont très importants et doivent être satisfaits quotidiennement pour garantir sa santé. Donc, si vous n’êtes pas en mesure de combler ces différents apports de manière régulière, le recours au lait de croissance même après 3 ans s’avère être la meilleure des alternatives.

 



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants