Pour marquer 15 ans d’engagement dans la prise en charge de la douleur de l’enfant, l’association SPARADRAP édite, grâce au soutien du LFB, plusieurs outils pour faciliter l’auto-évaluation de la douleur de l’enfant



La douleur est une expérience subjective qui n’est pas toujours simple à évaluer. Ainsi, la douleur ressentie lors d’une prise de sang peut être très variable d’un enfant à l’autre (comme d’un adulte à l’autre). C’est pourquoi, les recommandations officielles préconisent aux professionnels de demander directement aux enfants de coter leur douleur grâce à des échelles d’auto-évaluation.
En effet, dès 4-6 ans, l’enfant est souvent tout à fait capable de le faire, notamment grâce à des échelles adaptées à sa compréhension. Proposer à l’enfant d’évaluer lui-même sa douleur permet aux soignants d’établir une relation de confiance avec l’enfant (il se rend compte qu’on le croit) et de disposer d’un élément complémentaire à l’observation clinique.

Cependant, malgré les recommandations et des avancées incontestables, l’évaluation reste encore le point faible de la prise en charge de la douleur. Pour encourager et faciliter cette pratique, L’association SPARADRAP a choisi d’éditer et de diffuser, avec le soutien du LFB, plusieurs outils pour les professionnels de santé et les enfants.

Pour informer et sensibiliser sur le sujet, SPARADRAP a créé deux posters :
– l’un à destination des professionnels pour rappeler quels sont les principaux outils d’auto-évaluation de la douleur, les âges auxquels ils sont adaptés et la façon de les utiliser*,
– l’autre à destination des enfants et des parents pour leur expliquer les principaux moyens d’évaluer la douleur à partir de 4 ans.

Pour aider les professionnels à se procurer facilement les réglettes d’auto-évaluation, SPARADRAP a décidé de faire fabriquer et de diffuser :
– la réglette « échelle des visages » qui permet à l’enfant de choisir un visage représentant sa douleur parmi six visages d’expressions différentes,
– la réglette « échelle visuelle analogique » (E.V.A.) sur laquelle l’enfant déplace un curseur entre « pas mal du tout » et « très, très mal ».

Alors que va bientôt se tenir la 15ème journée intitulée « La douleur de l’enfant : quelles réponses ? » organisée par l’association Pediadol à l’UNESCO, le 4 décembre**, nous espérons que l’édition et la diffusion de ces outils contribueront à une meilleure prise en charge de la douleur de l’enfant.

* Un document complémentaire d’information pour les professionnels intitulé « Auto-évaluation chez l’enfant : les points essentiels » est téléchargeable gratuitement sur www.sparadrap.org / accès Professionnels, rubrique Formation.
** A cette occasion, les réglettes et les posters seront distribués gratuitement à l’ensemble des participants.

Informations pratiques :
Les posters et les réglettes sont diffusés par l’association SPARADRAP aux tarifs suivants (frais d’envoi inclus) :
* Chaque poster : 3,5€ l’unité
* Réglette « E.V.A. » : 20€ les 10 exemplaires / 50€ les 50 ex.
* Réglette « visages » : 15€ les 10 exemplaires / 30€ les 50 ex.

Commande sur www.sparadrap.org, rubrique Catalogue (possibilité de paiement en ligne)
ou par courrier : Association SPARADRAP – 48 rue de la Plaine – 75020 Paris

Les motivations des partenaires du projet « Faciliter l’auto-évaluation de la douleur de l’enfant »

Association SPARADRAP
48, rue de la Plaine, 75020 Paris – www.sparadrap.org
Contact presse : Malka Jakubowicz, chargée de communication
Tél. : 01 43 48 76 48 – communication@sparadrap.org

Depuis sa création en 1993 par des parents et des professionnels de la santé, notre
association a toujours proposé des solutions concrètes pour améliorer la prise en charge
de la douleur des enfants malades ou hospitalisés.
SPARADRAP a édité ainsi de nombreux documents d’information pour les familles sur les
moyens médicamenteux et non-médicamenteux de prise en charge de la douleur ainsi que
plusieurs supports de formation pour sensibiliser et aider les professionnels dans leur
pratique.
Pour favoriser l’auto-évaluation de la douleur, SPARADRAP a d’abord tenté de diffuser les
réglettes d’auto-évaluation fabriquées par les laboratoires pharmaceutiques. En effet, ces
outils pourtant indispensables en pédiatrie ne sont pas disponibles dans les catalogues de
matériel médical, au même titre qu’un stéthoscope ou un thermomètre. Cependant, les
difficultés d’approvisionnement étaient récurrentes et les demandes des soignants de plus
en plus importantes.
C’est pourquoi, nous avons considéré qu’il était de notre mission associative de fabriquer
et vendre ces deux types de réglettes. Nous permettons ainsi à tous les professionnels qui
le souhaitent de se les procurer.
Parallèlement, nous avons choisi de développer la sensibilisation des familles et la
formation des professionnels sur l’auto-évaluation de la douleur par le biais de documents
à afficher, pratiques et très utiles.

LFB – Laboratoire Français du fractionnement et des Biotechnologies
3, avenue des Tropiques, BP 305, 91958 Courtaboeuf cedex – www.lfb.fr
Contact projet : Ouissale Fadhlaoui-Berg, Unité thérapeutique Hémostase
Tél. : 01 69 82 72 07 – fadhlaoui@lfb.fr

La politique du LFB est de favoriser des projets dont la raison d’être est le mieux-vivre des
patients, notamment dans le cadre d’une hospitalisation.
Le LFB soutient ainsi depuis plusieurs années le programme « Le Rire Médecin » au sein
de l’hôpital Necker, finance des spectacles dans des services hospitaliers pédiatriques
avec l’association de patients IRIS et développe des outils pédagogiques à destination des
jeunes patients hémophiles.
Nous sommes fiers d’être aujourd’hui un partenaire du projet « Outils d’évaluation de la
douleur chez l’enfant » de l’association SPARADRAP.
Le LFB apporte son concours à ce projet dans le cadre de l’édition et la réalisation de
deux posters de présentation, destinés à être affichés dans les salles d’attentes et les
salles de soins ; ainsi que pour la réalisation de deux échelles d’évaluation de la douleur
de l’enfant.
Groupe pharmaceutique spécialisé dans les protéines thérapeutiques, 5ème fractionneur
mondial et 3ème laboratoire à l’hôpital en France, le LFB est présent dans les domaines de
l’immunologie, l’hémostase et dans le cadre de soins d’urgence avec 19 médicaments
dérivés du plasma.
500 000 patients sont traités chaque année, dans le cadre de la prise en charge de
80 pathologies graves et parfois rares.
Présidé par Christian Béchon, le Groupe LFB regroupe 1 500 salariés.

Source: Association Sparadrap




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants