Plan Petite Enfance .. 1 an après



Première initiative de Claude Bartolone à la tête du Conseil général:Un an après, quel bilan pour le plan « petite enfance » ?

Le 5 juin 2008, l’assemblée départementale adoptait à l’unanimité le plan de relance pour la création de places d’accueil destinées à la petite enfance, avec pour objectif principal la création de 3500 places d’accueil supplémentaires d’ici à 2011.

3 grandes orientations avaient ainsi été dégagées :
* Développer et rendre plus accessible l’accueil individuel
* Innover pour encourager le développement de l’accueil collectif
* Renforcer le partenariat avec les communes

Premier département français pour son taux de natalité, la Seine-Saint-Denis pâtit pourtant d’une offre d’accueil insuffisante pour la garde des jeunes enfants.Depuis son élection à la tête du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, Claude Bartolone a donc fait de l’accueil des jeunes enfants en Seine-Saint-Denis une priorité départementale.Considérant que pour préparer l’avenir, offrir les meilleures conditions d’accueil aux tout-petits est indispensable.

Le plan départemental pour la petite enfanceLa première action du Conseil général était la mise en oeuvre du plan de relance pour l’accueil des jeunes enfants, adopté à l’unanimité, le 5 juin dernier.

Plus de places en accueil collectif
Au 31 décembre 2008, le Département disposait de 269 établissements d’accueil, représentant un total de 11 974 places disponibles (contre 11 586 places au 31 décembre 2007).332 places ont été créées par l’ouverture de 11 nouveaux établissements et 66 places dans le cadre de la transformation et de l’extension de capacités d’accueil d’établissements existants.

Enfin, se sont, au total, 1000 places qui auront été créées en Seine-Saint-Denis, en 2009.

Le multi accueil, un mode d’organisation innovant
L’organisation en mode multi accueil permet de recevoir les enfants demanière régulière ou occasionnelle, tout ou partie de la semaine. Ainsi, les capacités d’accueil des crèches sont augmentées et les parents trouvent une structure parfaitement adaptée à leur besoin. Depuis un an, ce sont bien 12 crèches départementales supplémentaires qui fonctionnent en mode multi accueil, s’ajoutant aux 5 établissements d’accueil collectif gérés par le Conseil général. Sur les 56 crèches départementales, 17 structures sont désormais en mesure de proposer une offre de garde plus large (contre 5 auparavant).

Cette évolution a permis de proposer un accueil supplémentaire de 145 enfants.A la rentrée de septembre 2009, 21 crèches départementales nouvelles proposeront du multi accueil. En un peu plus d’un an, le département sera donc passé de 5 à 38 crèches proposant du multi accueil sur 56

L’ADAJE, une aide supplémentaire en direction des familles

La mise en place de l’ADAJE (Aide Départementale à l’Accueil des Jeunes Enfants) a permis de réduire les inégalités d’accès à un mode de garde pour les familles. En effet, lorsque faute de place ces dernières ne peuvent bénéficier d’un accueil en crèche, elles subissent la double peine ; non seulement elles font face au casse-tête de la recherche d’un autre mode de garde, mais en plus, elles déboursent plus ! Avec l’ADAJE, 4 678 familles séquano-dyonisiennes ont perçu l’allocation en décembre 2008 (pour un coût mensuel de 372 180€), 5369 en janvier 2009 (431 960€), 5 514 en février (455 160€), 5 613 en mars (452 830€). Le nombre de familles bénéficiaires témoigne du succès de cette nouvelle aide.

Pour réaliser tout cela, le Conseil général s’est donné les moyensde ses ambitions : il déploie 7,5 millions d’euros pour l’investissement et 11 millions d’euros par an pour le fonctionnement.

Le conventionnement avec les villes
Dès l’adoption du plan petite enfance, le Conseil général a expriméle souhait de travailler à l’élaboration d’une convention « petite enfance » avec les villes du département.A ce jour, 12 maires et leurs équipes ont été rencontré par le Viceprésident en charge de la petite enfance, Pascal Popelin.

Le Conseil général de la Seine-Saint-Denis et la commune d’Aulnay-sous-Bois ont ainsi souhaité renforcer leur partenariat en faveur de lapetite enfance en signant la 1ère convention de partenariat petite enfance. Cette convention comportait notamment la création des 2 premières microcrèches de la Seine-Saint-Denis.

A ce jour, 4 autres conventions sont en cours de finalisation (détailler les villes).

Source : Conseil Général Seine Saint Denis (93)




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !