Plan cancer 2009-2013



A la suite du lancement le 2 novembre à Marseille du Plan cancer 2009-2013 par le Président de la République et les ministres chargés de la Santé et de la Recherche, voici énoncés les 5 axes et les 6 mesures phares :

AXE RECHERCHE
Mesure : « Renforcer les moyens de la recherche pluridisciplinaire. »

* Labelliser 5 sites de recherche pluridisciplinaire en cancérologie.
Sélectionnés sur une base compétitive, ces sites devront accélérer le transfert entre la recherche scientifique et les soins aux malades.

* Augmenter de 50 % la participation des malades aux essais cliniques.
L’effort portera en priorité sur les populations les plus vulnérables, enfants, personnes âgées, tumeurs rares et formes graves.

Mesure : « Caractériser les risques environnementaux et comportementaux. »
* Consacrer plus de 15 % du budget de recherche mobilisé par le Plan à l’analyse des risques environnementaux et comportementaux.
* Contribuer au séquençage complet du génome des 5 cancers les plus fréquents.
Cet objectif s’inscrit dans le cadre de l’effort de collaboration mondiale sur le génome tumoral.

AXE OBSERVATION
Mesure : « Produire et communiquer annuellement des informations sur le cancer et sur la cancérologie. »

* Produire chaque année une analyse de la répartition des cancers sur tout le territoire.

AXE PRÉVENTION – DÉPISTAGE
Mesure : » Lutter contre les inégalités d’accès et de recours aux dépistages. »

* Augmenter de 15 % la participation de l’ensemble de la population aux dépistages organisés.
Cette augmentation devra être de 50 % dans les départements rencontrant le plus de difficultés.

AXE SOINS
Mesure : » Personnaliser la prise en charge des malades et renforcer le rôle du médecin traitant. »

* Faire bénéficier 80 % des patients au moins d’un Programme Personnalisé de Soins.
Ce programme devra systématiquement impliquer le médecin traitant.

AXE VIVRE PENDANT ET APRÈS UN CANCER
Mesure : « Développer une prise en charge sociale personnalisée et accompagner l’après cancer. »

* Faire bénéficier 50 % des patients au moins d’un Programme personnalisé de l’après cancer.
Ce programme prendra en compte les besoins individuels de surveillance médicale, de soutien psychologique et social.

Institut National du Cancer

Source : Institut National du Cancer




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !