« Petit livre à l’usage des pères » de Christiane Olivier , aux éditions de l’Homme, en librairie le 19 mars 2009



Être père, ce n’est pas seulement remplir un rôle social auprès de l’enfant. C’est aussi tenir une place spécifique au cœur de son inconscient : servir de support à la fixation œdipienne de la fille et à l’identification masculine du garçon.
Le lien avec le père se construit comme pour la mère, par le toucher, la voix, l’odeur. Par l’intermédiaire de ces sens naît la confiance du corps, puis celle du cœur. Les fonctions des deux parents sont donc synchrones et parfois antagonistes, contribuant à l’équilibre psychique de l’enfant.
Or, encore aujourd’hui, les femmes ont priorité sur les enfants parce qu’elles ont choisi de les faire, accepté de les porter, décidé de tout leur sacrifier… Et les pères ? N’ont-ils rien décidé, rien accepté, rien rêvé à propos de leurs enfants, et peuvent-ils accepter d’être écartés sans ménagement de ceux qu’ils ont conçus ?

Christiane Olivier est une psychanalyste célèbre depuis la parution en 1980 des Enfants de
Jocaste, livre dans lequel elle s’attaque à une première révision de la théorie freudienne sur la femme. Elle a publié de nombreux ouvrages psychanalytiques sur l’Œdipe, l’amour, la famille, le divorce, l’éducation des enfants dont Les filles d’Ève, Les fils d’Oreste, Enfants rois, plus jamais ça.

Format : 15 x 23
Broché : 96 pages 9,95 €

Collection « Parents aujourd’hui »

Source: Editions de l’Homme




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !