Pauvreté des enfants en France : l’UNICEF France salue les déclarations de la ministre des Affaires sociales et de la Santé



L’UNICEF France salue l’engagement de Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, en faveur de la réduction de la pauvreté des enfants en France.

Dans un communiqué diffusé , la ministre a réagi au rapport de l’UNICEF sur la pauvreté des enfants dans les pays riches, publié le 29 mai, et dénoncé le niveau « inacceptable » du taux de pauvreté des enfants en France. Par ailleurs, suite au message de soutien de Valérie Trierweiler, une rencontre entre la compagne du Président de la République et le président de l’UNICEF France s’est tenue ce matin à l’Elysée.

« L’annonce par la ministre d’une action commune à la rentrée prochaine est pour nous un signe très encourageant, qui devra trouver une traduction concrète pour les enfants les plus défavorisés. Nous appelons en effet de nos voeux une action politique forte pour protéger efficacement les enfants des effets de la pauvreté sur leur développement et l’accès à leurs droits fondamentaux », a déclaré Jacques Hintzy, président de l’UNICEF France.

L’UNICEF France se tient prêt pour contribuer activement à cette réflexion commune et continuera de porter l’idée défendue depuis des mois dans son Manifeste pour l’enfance d’un droit à la compensation de la pauvreté des enfants et de la création d’un observatoire national spécifiquement consacrée aux 0- 18 ans. « Nous nous tenons à la disposition du gouvernement pour engager ce travail, avec les acteurs clés du domaine de l’enfance et de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale », a ajouté Jacques Hintzy.

L’UNICEF France avait souligné lors de la publication du rapport Mesurer la pauvreté des enfants que la politique en faveur des enfants devait être une priorité absolue, même et surtout en période de crise.

www.unicef.fr




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !