Oui à une nouvelle « Prime mensuelle de soins » en Allemagne



Le MMMI, Mouvement Mondial de Mères International, salue la proposition du gouvernement allemand d’allouer une prime mensuelle aux parents qui choisissent de s’occuper eux-mêmes de leurs enfants jusqu’à 3 ans.

Une enquête menée par le MMM I en 2011 auprès des 12,000 mères européennes (en 10 langues) a montré qu’une très grande majorité de mères, dont les Allemandes, souhaitent s’occuper elles-mêmes de leur enfant jusqu’à l’âge de 3 ans. Elles souhaitent ensuite être présentes sur le marché de l’emploi à différents rythmes, comme l’indique ce graph [1], illustrant les résultats de l’étude .

Elles demandent très clairement aux décideurs politiques de permettre ce choix par des mesures adéquates dont une rémunération pour le parent qui fait ce choix. L’Allemagne répond et fait donc un premier petit pas dans cette direction.
Le MMMI défend l’idée qu’il est indispensable de réhabiliter ce travail de soin, que ce soit la mère ou le père, en particulier dans l’éducation des enfants.
Loin de se limiter « aux fourneaux », comme le disent certains, c’est un travail essentiel qui doit être reconnu et soutenu par la société .

Cette mesure s’inscrit dans la lignée de « cycle de vie ». Il est en effet difficile pour un parent de suivre une trajectoire strictement linéaire dans le marché del’emploi, s’il veut être plus impliqué dans le soin et l’éducation de ses enfants. Pour la majorité des mères sur le marché de l’emploi européen, la pression professionnelle la plus forte coïncide habituellement à la période de maternité et celle où le travail de soins à la famille est intense, lorsque les enfants sont encore jeunes. Cette période est souvent appelée « rush-hour of life » (heure de pointe).

Même si le MMM déplore que cette prime soit trop peu élevée pour véritablement permettre ce choix, cette nouvelle mesure va toutefois dans le sens de ce que les gouvernements démocratiques doivent élaborer comme politiques destinées à soutenir la variété des choix des citoyens. Plusieurs pays d’Europe pratiquent déjà cette prime. En France, par exemple, 600.000 parents y ont recours chaque année.

Il est aussi important que le gouvernement allemand encourage par des mesures appropriées la création de structures d’accueil de qualité pour les jeunes enfants. D’autres solutions concrètes sont d’ inclure les interruptions de carrière à des fins familiales dans le calcul de la retraite, d’inclure le travail familial non rémunéré dans le calcul du PIB pour mieux prendre en compte son importance, ou encore de continuer à oeuvrer auprès des employeurs, pour de meilleures solutions de conciliation professionnelle/familiale pour les parents.

A propos de la délégation Europe du MMMI

La Délégation Europe du MMMI (Mouvement Mondial des Mères/Make Mothers Matter International), est une ONG dont la mission est d’entendre et faire entendre la voix des mères dans la société et auprès des institutions européennes. Le MMMI a été fondé en 1947, il a le statut consultatif auprès de l’ONU depuis 1949. www.mmmeurope.org.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !