Œuf, cloche, lapin, lièvre… comment sont-ils arrivés dans la fête de Pâques ?


La Pâque célèbre la naissance du peuple d’Israël dans la religion juive (la Pessah) et la résurrection de Jésus trois jours après sa mort dans la religion chrétienne. Mais alors, comment les œufs se sont-ils invités dans cette tradition ?

Déjà du temps des Perses…

Il semblerait que les Perses s’en offraient il y a déjà 5 000 ans, puis après eux, les Gaulois et les Romains.

L’œuf -symbole de la vie, de la fécondité et de la renaissance pour les païens- est devenu celui de la résurrection dans la religion chrétienne. Il marque aussi la fin du Carême et des privations.

Décorés à partir du XVIIIe siècle

Peints en rouge pour évoquer le sang du Christ à partir du 18e siècle et décorés, à la Renaissance, à la Cour, les œufs en or remplacent les œufs de poule, jusqu’à se parer de pierres précieuses avec les œufs de Fabergé.

Il se pourrait également qu’à la fin du carême, les fidèles mangent la production de leurs poules, thésaurisée pendant 40 jours. Les œufs pouvaient alors être ornés.

Du chocolat depuis 1850

L’introduction du chocolat dans les coquilles d’œuf et la version « tout chocolat » pourraient dater des années 1850. Avant, les œufs étaient peints par les enfants.

Et les cloches ?

A l’instar des enfants qui naissent dans les choux ou dans les roses, de la petite souris, du Père Noël, de Saint Nicolas, à Pâques, les parents racontent à leurs enfants que les cloches sont parties à Rome pour être bénies par le Pape et qu’à leur retour, elles sèment des œufs sur leur passage. Alors qu’en réalité, les cloches des églises catholiques cessent de sonner le jeudi saint en guise de deuil et reprennent leur activité dans la nuit du samedi au dimanche pour célébrer et annoncer la résurrection du Christ.

Lapin ou lièvre ?

Emblème l’un comme l’autre de la fécondité, ils représentent aussi la déesse qui donne son nom à Pâques en Angleterre (Easter) et en Allemagne (Ostern). Le lièvre apparaît plutôt dans les régions de l’est de la France.

Tradition chrétienne, l’œuf de Pâques était donc originellement un œuf de poule cuit que l’on offrait. Peu à peu, il est devenu une friandise qui inspire chaque année de véritables collections aux chocolatiers mais aussi tout un tas d’idées aux spécialistes de loisirs créatifs pour décorer la maison à cette occasion.

Joyeuses Pâques !

 



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants