Michèle Barzach élue présidente de l’UNICEF France



L’UNICEF France tient son Assemblée générale à Paris, au Centre de Conférence du Ministère des Affaires étrangères. Temps fort de ce rendez-vous annuel : l’élection de Madame Michèle Barzach à la présidence de l’association, prenant le relais de Jacques Hintzy après 13 ans passés par celui-ci à la tête de l’UNICEF France.

Les bénévoles et les équipes salariées ont salué l’engagement sans faille de Jacques Hintzy durant ses mandats. En 13 ans, l’UNICEF France a doublé sa contribution financière aux programmes de l’UNICEF grâce à la générosité de ses donateurs et de ses partenaires (61,4 millions d’euros pour 2011). Il s’est installé dans le paysage associatif français comme le défenseur clé de la cause des enfants et comme l’une des principales organisations humanitaires.

Ces dernières années, la mobilisation accrue des leaders d’opinion a contribué à asseoir la légitimité de l’action de l’UNICEF en France. Garante de la bonne application de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) sur le territoire national, l’UNICEF France a fortement développé son plaidoyer sur des thèmes majeurs comme la justice des mineurs, la situation des mineurs isolés étrangers et la pauvreté des enfants. Sur ce dernier thème, la publication du rapport de l’UNICEF Mesurer la pauvreté des enfants a permis l’engagement de la nouvelle ministre des Affaires sociales et de la Santé en faveur d’une « action commune » contre ce fléau.

L’UNICEF France s’est également attaché à ancrer son plaidoyer dans les collectivités. Ainsi, lancée en 2002, l’initiative Villes amies des enfants (VAE) compte aujourd’hui 225 municipalités (représentant une population de 2 millions d’enfants), engagées localement dans l’amélioration des conditions de vie des enfants.

En relais du plaidoyer international de l’organisation, l’UNICEF France est intervenu fortement contre l’exploitation sexuelle des enfants, pour la démobilisation des enfants soldats et dans la lutte contre le sida pédiatrique en initiant notamment l’organisation de conférences internationales à Paris.

« Je quitte la présidence du conseil d’administration de l’UNICEF France avec la satisfaction des progrès accomplis pour les enfants, et confiant dans l’avenir. Je remercie du fond du coeur nos bénévoles, donateurs, partenaires, personnalités et, plus généralement, tous ceux qui sont engagés à nos côtés, parfois depuis des années, a déclaré Jacques Hintzy. Je sais que Michèle Barzach aura à coeur de consolider ces acquis et de poursuivre l’engagement de l’UNICEF France. »

« Dans la continuité de ma vie consacrée aux femmes et aux enfants, je servirai avec conviction et enthousiasme la stratégie de l’UNICEF fondée sur la notion d’équité, pour permettre l’accès des plus vulnérables aux droits fondamentaux que sont la santé, la nutrition, l’éducation et la protection, a déclaré Michèle Barzach. La réduction de la mortalité des enfants, le plus souvent de causes évitables, doit rester au coeur des priorités de l’UNICEF France, sans oublier leurs mères, car je suis convaincue que se battre pour les femmes c’est se battre pour le développement. »

La nouvelle présidente de l’UNICEF France a évoqué dans son discours le défi de la lutte contre la pauvreté des enfants dans les pays riches, dont la France, et a souligné son intention de s’appuyer sur l’engagement des jeunes, « catalyseurs de changement ».

Cette Assemblée générale est également l’occasion de revenir sur les temps forts et actions de 2011 et d’insister sur les axes prioritaires de mobilisation de notre organisation. La crise nutritionnelle et alimentaire de grande ampleur que les enfants de la Corne de l’Afrique ont endurée en 2011, a représenté un défi énorme pour l’UNICEF pendant plusieurs mois. L’UNICEF France a pu y apporter une aide de 12 millions d’euros grâce à la générosité de tous.

En matière de lutte contre le sida chez l’enfant, l’UNICEF France a apporté sa contribution à l’objectif international d’élimination de la transmission du virus de la mère à l’enfant à travers l’organisation, en novembre dernier, d’une conférence comptant les représentants de 27 pays africains, et les principaux acteurs de la lutte contre le sida.

Enfin, toujours engagé dans l’appui aux réponses d’urgence de l’organisation, l’UNICEF France consacrera, demain, une session de son AG à la crise nutritionnelle qui frappe en ce moment la région du Sahel en présence du chef des urgences de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, de retour du Mali, et d’Erik Orsenna, parti en mission au Niger le mois dernier.

www.unicef.fr




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !