Melinda Gates demande une action mondiale pour sauver la vie de femmes et d’enfants



La Gates Foundation s’engage à verser 1,5 milliard USD à des programmes de santé intégrés pour les femmes et les enfants Melinda Gates a exhorté aujourd’hui les leaders mondiaux à faire de la santé des femmes et des enfants une priorité de premier plan, et a annoncé que la Gates Foundation va investir 1,5 milliard USD au cours des cinq prochaines années pour soutenir des programmes consacrés à la santé maternelle et infantile, à la planification familiale et à la nutrition dans les pays en développement.

« Le monde entier doit s’unir pour sauver la vie des femmes et des enfants », a déclaré Gates. « Dans les pays pauvres, les grossesses et les accouchements se terminent souvent en tragédie. Notre objectif doit être de bâtir un monde où chaque naissance apporte la joie et l’espoir pour le futur. »
Gates, coprésidente de la Bill & Melinda Gates Foundation, a fait part de sa vision concernant la santé maternelle et infantile lors d’un discours qu’elle a prononcé dans le cadre du congrès Women Deliver 2010, une rencontre internationale qui rassemble des décideurs, des spécialistes de la santé et des défenseurs.
Gates affirme qu’il est essentiel de repenser la notion selon laquelle les très nombreuses morts de mères et d’enfants sont inévitables, voire acceptables, dans les pays pauvres.
« Chaque année, des millions de nouveau-nés meurent à peine quelques jours ou quelques semaines après leur naissance, et des centaines de milliers de femmes meurent en couches », a soulevé Gates. « Le bilan est si élevé et s’est maintenu pendant si longtemps qu’il est facile de croire que nous sommes impuissants quant à la situation. En vérité, nous pouvons éviter la plupart de ces décès – et à un coût étonnamment bas – si nous prenons des mesures dès maintenant. »
Gates a souligné l’importance de concevoir des programmes de santé intégrés pour les femmes et les enfants qui se concentrent sur de multiples besoins – par exemple la planification familiale, les soins prénataux, les accouchements sûrs et la nutrition.
« La Gates Foundation se joint à bien d’autres membres de la communauté internationale de la santé qui travaillent au développement d’une approche plus intégrée en matière de santé des femmes et des enfants », a affirmé Gates. « Les femmes et les enfants éprouvent des besoins constants, et nous devons concevoir des programmes de santé en conséquence. »

Nouveau progrès et nouvel essor concernant la santé maternelle et infantile
Dans sa déclaration d’aujourd’hui, Gates a mentionné que les investissements dans les programmes de santé maternelle et infantile ont apporté un nouvel espoir et de nouvelles possibilités aux pays en développement.

« La plupart des décès maternels et des nouveau-nés peuvent être évités grâce à des solutions existantes à bas coûts – comme les soins prénataux de base ou enseigner aux mères l’importance de garder les bébés au chaud », a déclaré Gates. « Les pays qui ont fait de la santé des mères et des enfants une priorité – et qui ont investi dans des solutions éprouvées – obtiennent des résultats impressionnants. »
De récentes études menées par des chercheurs de l’Institute for Health Metrics and Evaluation présentent de nouvelles preuves convaincantes du progrès mondial. Les chercheurs ont découvert que le nombre de femmes dont la cause du décès est reliée à la grossesse a chuté de plus de 35 % au cours des 30 dernières années – passant de plus de 500 000 par année en 1980 à environ 343 000 en 2008. Le nombre de décès répertoriés chez les enfants de moins de cinq ans diminue à une vitesse surprenante à l’échelle mondiale et dans de nombreux pays en développement. Approximativement 7,7 millions de jeunes enfants mourront cette année, comparativement à 11,9 millions en 1990 et à 16 millions en 1970.

Gates a souligné que les prochains mois constituent une période cruciale ponctuée d’occasions d’assurer une nouvelle action mondiale. Le Canada exhorte les pays donateurs à soutenir une importante initiative en matière de santé maternelle et infantile lors du sommet du G8 qui aura lieu à Muskoka, en Ontario, un peu plus tard ce mois-ci.

« Il s’agit d’un moment crucial pour la santé des femmes et des Enfants », a affirmé Gates. « Le Canada propose un plan audacieux, mais réalisable, qui permettra de sauver bon nombre de vies – et j’espère que tous les membres du G8 vont apporter leur fort soutien. Le besoin est pressant et très clair. »

Gates a recommandé aux États-Unis, à la Norvège et à d’autres pays donateurs de faire de la santé des femmes et des enfants une priorité en matière d’aide étrangère, et au Secrétaire général de L’ONU de concevoir un plan d’action mondial portant sur la santé maternelle et infantile. Le plan permettra d’accélérer le progrès vers l’atteinte des objectifs 4 et 5 du Millénaire pour le développement, les objectifs mondiaux concernant la diminution du taux de mortalité maternelle et infantile d’ici 2015.

Lire la suite




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants