Medec 2009 du 11 au 13 mars 2009 au Palais des Congrès Paris (1)



La 37ème édition du Medec se tiendra le mercredi 11, jeudi 12 et vendredi 13 mars 2009 au Palais des Congrès, Porte Maillot à Paris. Ce rendez-vous annuel de la médecine générale revêt une importance particulière sur fond de crise de la démographie médicale et du rôle accru des médecins généralistes dans le système de santé. Un focus particulier sera consacré à la nutrition santé avec les 20 ans de Nutria, au sein du Medec.

Paris, le 12 janvier 2009 – L’édition 2009 du Medec marque la volonté de proposer aux
médecins une formation de pointe au niveau scientifique et médical, mais aussi de répondre
au plus près aux préoccupations et aux demandes de formation des médecins sur les
problématiques actuelles de la santé avec des interventions et des intervenants de qualité.
Les médecins généralistes, dans le cadre de la formation continue mais aussi en raison du
rôle accru qui leur est attribué, viennent y chercher les informations et la formation dont ils
ont le plus besoin aujourd’hui. En 2008, ils étaient plus de 23 700 participants, dont plus de
17 500 médecins. D’ailleurs 72 % des médecins ont assisté à plus de 2 conférences en 2008
qui a compté plus de 500 conférenciers.

** Le choix des conférences du Medec validé par un comité scientifique pluri-disciplinaire
« Répondre au mieux aux besoins en formation continue des médecins généralistes, tel est
l’objectif principal du Medec, le plus important des congrès de médecine générale en Europe. Pour que les congressistes 2009 puissent tirer un profit optimal de leur participation aux différentes sessions, nous nous sommes efforcés d’identifier les thèmes de conférence au plus près de leurs préoccupations quotidiennes. Ainsi, comme l’an dernier, le programme
a été élaboré et suivi par un Comité d’Orientation Médical et Scientifique, enrichi de l’arrivée
de nouveaux membres. L’expertise de ces spécialistes et les suggestions du Comité
Pédagogique – au sein duquel nous comptons de nombreux généralistes impliqués dans la
formation continue – ont permis d’identifier, dans chaque discipline représentée, des sujets
d’actualité correspondant aux préoccupations majeures des patients et des généralistes.
Cette réflexion collective a abouti à la mise au point de plus de 200 sessions, animées par des conférenciers experts. » explique le Pr Marc Gentilini, Président du Comité d’Orientation
Médical et Scientifique du Medec, Président Honoraire et Membre de l’Académie de Médecine.

** Nutria, fête ses 20 ans d’existence au Medec
« Depuis 20 ans, les liens entre nutrition et santé se sont considérablement resserrés et
portés à la connaissance des patients. Toutes les problématiques de santé publique se
réfèrent maintenant à l’alimentation qui devient un des premiers moyens de prévention.

Pour réduire le diabète et l’obésité évidemment mais aussi pour la prévention des cancers,
des maladies cardio-vasculaires, le Ministère de la Santé a établi le Plan National Nutrition
Santé (PNNS) à destination des professionnels de la santé et du grand public. Manger plus
sainement devient l’impératif santé et la préoccupation de nos sociétés. En tant que
professionnels de santé et scientifiques, nous devons poursuivre les recherches pour mieux
comprendre le rôle exact joué par l’alimentation dans l’apparition et le développement des
maladies ; en 2009, les interactions entre l’alimentation, l’environnement et les cancers
seront au cœur de l’actualité. L’INCA publie d’ailleurs début 2009 une actualisation des
recommandations sur « nutrition et cancer » rappelle le Pr Ambroise Martin, Professeur de
nutrition, Université Claude Bernard, Lyon et président de Nutria

** « Alimentation-nutrition-diététique-régime » : Les médecins généralistes veulent plus d’infos !
Les médecins généralistes (mais aussi les spécialistes) sont de plus en plus demandeurs
d’informations nutritionnelles. D’autant que selon un dernier sondage1, ils sont 91 % à penser que le canal le plus efficace pour faire passer des messages de prévention est la
consultation. 25 % des généralistes pensent que c’est sur l’alimentation que leurs patients
sont le moins bien informés. Ils sont 61 % à placer dans leurs souhaits d’informations dans
leurs salles d’attente l’alimentation en tête devant l’alcoolisme, les vaccinations et le tabac.
L’obésité est également dans le trio de tête (55 %), ce qui renforce le poids de la demande
des généralistes en « infos alimentaires ».

1 Source des chiffres : TNS Healthcare, avril 2008 pour IDS France.
http://www.tns-healthcare.fr/fichiers/etudes/00000070.pdf
2 Sondage Ifop/ligue contre le cancer. Les Français et le cancer, octobre 2008.
3 Inca http://www.e-cancer.fr/Sante-publique/FORMATION/op_1-ta_1-it_171-id_179-la_1-ve_1.html
4 http://www.sante-jeunesse-sports.gouv.fr/actualite-presse/presse-sante/discours/installation-
commission-grunfeld-nouveau-plan-cancer.html
5 BEH 51 et 52. Enquête de L’Institut de Veille Sanitaire. Décembre 2008.

www.lemedec.com

Source: Ruder Finn France au nom du medec




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !