L’UNICEF mobilisé pour venir en aide aux victimes de la crise humanitaire suite aux violences en Libye



Face à l’inquiétude grandissante concernant le flux d’arrivée des populations en provenance de la Libye, parmi lesquels des travailleurs tunisiens, les équipes de l’UNICEF se mobilisent aux frontières à l’ouest et à l’est de la Libye et acheminent des fournitures de premiers secours.

Le Directeur du Bureau des opérations d’urgence de l’UNICEF, Louis-Georges Arsenault, est arrivé hier en Tunisie, afin d’évaluer la question des besoins humanitaires suite aux violences en Libye, avec les autorités gouvernementales, les agences des Nations unies et le Croissant Rouge tunisien.

Plusieurs avions affrétés par l’UNICEF sont attendus dans les prochains jours dans les deux capitales voisines, avec à leurs bords plus de 160 tonnes de fournitures pour répondre aux besoins humanitaires immédiats aux frontières égyptiennes et tunisiennes. Cette opération vise également à un pré-positionnement dans le cadre d’une intervention possible en Libye.

La priorité porte sur les produits de première nécessité tels que des kits d’hygiène, des denrées alimentaires, du matériel permettant la mise en place d’une aide psychosociale et d’activités récréatives. Alors que le nombre de familles passant la frontière tuniso-libyenne demeure relativement faible à l’heure actuelle, l’UNICEF craint que les enfants et les femmes restés en Libye n’aient été durement affectés par les troubles dans le pays.

Le 2 mars, Louis-Georges Arsenault s’est rendu au poste frontalier de Ras Jdir, séparant la Tunisie et la Libye, afin de rencontrer les personnes qui ont fui les événements en Libye. Il s’est également réuni avec les représentants de l’aide humanitaire et les autorités locales afin d’évaluer les besoins.

L’UNICEF publie aujourd’hui un premier document qui totalise un financement d’un montant de 5,1 millions d’euros, afin de répondre aux besoins immédiats des enfants et des femmes affectés par la crise libyenne. Ce premier bilan s’inscrit également dans le cadre de l’appel de fonds inter agences qui sera lancé dans les prochains jours.

L’appel de fonds intervient alors que l’UNICEF renforce ses opérations avec des équipes déjà déployées sur le terrain, aux frontières tunisiennes et égyptiennes, afin d’évaluer les besoins des arrivants, travailleurs tunisiens et ressortissants d’autres pays qui ont fui les violences en Libye.

Sur les deux frontières, l’UNICEF apporte son soutien au Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et à l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) avec le concours du Croissant Rouge égyptien et tunisien.

À propos de l’UNICEF :
L’UNICEF est à pied d’oeuvre dans plus de 150 pays et territoires pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements. Pour tout supplément d’information sur l’UNICEF et ses activités : www.unicef.fr




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !