L’UNICEF intensifie ses opérations à Dadaab au Kenya



A Dadaab, l’UNICEF distribue l’aide pour les enfants
Les besoins augmentent dans les communautés d’accueil et les camps.

des enfants somaliens et de leurs familles dans les camps de réfugiés à Dadaab et dans les communautés voisines.

Face au flux de nouveaux arrivants qui pèse sur les ressources dans les camps et dans les communautés d’accueil, l’UNICEF continue de distribuer une aide d’urgence pour couvrir les besoins sanitaires et nutritionnels, mais aussi en eau, assainissement, hygiène et protection des enfants.

En moyenne, 1 300 réfugiés somaliens arrivent chaque jour à Dadaab. Ils ont survécu au long périple depuis la Somalie. 80% des arrivants sont des femmes et des enfants. La population totale des trois camps près de Dadaab s’élève maintenant à plus de 400 000 personnes. Cela équivaut à la troisième plus grande ville du Kenya.

Près de la moitié des enfants qui arrivent jusqu’au camp en provenance de la Somalie souffrent de malnutrition. Les témoignages rapportant des décès d’enfants sur la route ou à l’arrivée au camp sont malheureusement fréquents.

L’UNICEF augmente ses stocks d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi pour les hôpitaux et les centres de stabilisation nutritionnels dans le camp et à l’extérieur de Dadaab pour le traitement de la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans.

L’UNICEF travaille avec les responsables sanitaires locaux pour mettre en place un centre nutritionnel thérapeutique près de la frontière à Liboi afin que les familles qui arrivent au Kenya aient accès le plus rapidement possible à une assistance nutritionnelle et sanitaire. L’UNICEF a acheminé au dispensaire de Liboi des kits de santé pour 10 000 personnes, qui serviront aux populations locales et au traitement des réfugiés en provenance du Kenya.

« Beaucoup de familles somaliennes qui traversent la frontière à Liboi ne savent pas qu’il leur faudra marcher encore 100 kilomètres avant d’arriver au camp de réfugiés de Dadaab, » témoigne Olivia Yambi, la représentante de l’UNICEF au Kenya. « L’état de santé de certains enfants malnutris qui arrivent à Liboi est si précaire qu’ils ne peuvent pas attendre d’arriver à Dadaab pour être pris en charge. »
« L’acheminement de fournitures de santé et de produits nutritionnels près de la frontière va permettre de sauver des vies d’enfants qui n’auraient pas survécu au voyage jusqu’à Dadaab. »

L’UNICEF soutient également les campagnes de vaccination contre la rougeole et la polio, le déparasitage et la supplémentation en vitamine A à Dadaab, à Liboi, Garissa et certaines zones de Wajir. Plus de 200 000 enfants de moins de 5 ans pourront bénéficier de ces campagnes de vaccination dans les prochaines semaines. Plus de 100 000 enfants ont déjà été vaccinés.

« La malnutrition peut affaiblir le système immunitaire d’un enfant et augmente le risque de contracter des maladies infectieuses comme la polio,» affirme Ibrahim Conteh, le coordinateur Urgence de l’UNICEF à Dadaab.
« Nous agissons maintenant car ces maladies peuvent se propager très rapidement dans des conditions de surpopulation comme c’est le cas dans ce camp.»

L’accès à l’eau potable et à des installations sanitaires est essentiel pour protéger la santé et le bien- être des enfants. A Dadaab, l’UNICEF a distribué 1 600 jerrycans et installé deux grands réservoirs à la périphérie du camp pour 22 000 réfugiés. Avec l’aide de ses partenaires, l’UNICEF travaille à la mise en place de 16 points d’eau supplémentaires pour les réfugiés sur les 3 routes principales qui mènent à Dadaab.

146 nouvelles salles de classes seront aménagées dans les camps pour les nouveaux arrivants, de façon à décongestionner les écoles existantes. Ces classes se situeront à l’extérieur des camps, là où vivent de nombreux réfugiés. Déjà 20 espaces éducatifs ont été installés, 100 kits éducatifs ont été distribués pour équiper 5 000 élèves, ainsi que 60 000 cahiers et 64 kits récréatifs pour 6 400 enfants et jeunes dans les camps de Dadaab. L’UNICEF et Save the Children ont également mis en place des espaces pour près de 2 000 enfants dans les camps ces dernières semaines.

Pour toute la région de la Corne de l’Afrique, l’UNICEF estime ses besoins pour intervenir auprès des enfants à près de 315 millions de dollars (222 millions d’euros) pour les six prochains mois.

Pour faire un don : www.unicef.fr
UNICEF / Urgence Corne de l’Afrique
BP 600
75006 Paris

UNICEF France
Direction de l’information
3, rue Duguay-Trouin
75282 Paris cedex 06




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !