Lilian Thuram, nouvel ambassadeur de l’UNICEF France, de retour d’Haïti



Malgré la rentrée des classes en Haïti le 4 octobre, des milliers d’enfants attendent toujours de pouvoir aller à l’école

Lors d’une conférence de presse qui s’est déroulé dans une école parisienne, Lilian Thuram a été officiellement nommé ambassadeur de l’UNICEF France après une première mission en Haïti aux côtés de l’organisation. L’éducation, pilier de la reconstruction ne doit pas souffrir d’un manque d’attention et de mobilisation de la part de la communauté internationale.

Jacques Hintzy, président de l’UNICEF France, a tenu à souligner l’engagement de Lilian Thuram, à l’origine de sa nomination comme ambassadeur de l’UNICEF France, « Lilian Thuram a su mettre à contribution sa popularité afin de faire parler de sujets qui lui sont chers : la lutte contre le racisme, l’enfance mais aussi l’éducation. Quand une personne et une association se battent pour les mêmes causes, elles ont plus de poids en s’unissant ».

Du 11 au 14 octobre, Lilian Thuram s’est rendu en Haïti aux côtés de l’UNICEF. Lors de ce voyage, il a pu visiter des écoles « semi-permanentes » mises en place par l’UNICEF et rencontrer des élèves et des enseignants haïtiens de retour en classe. Ces échanges avec des enfants qui vivent pour certains toujours dans des camps, lui ont permis de mesurer le traumatisme subi par les Haïtiens. Sur place, il a pu constater les avancées réalisées en matière d’éducation depuis le séisme mais aussi l’ampleur de
ce qu’il reste à faire.

A son retour, il a réaffirmé son engagement et sa volonté de défendre des valeurs essentielles telles que l’éducation et les droits de l’enfant. Par ailleurs très engagé dans la lutte contre le racisme il crée la Fondation Lilian Thuram-Education contre le racisme en 2008– Lilian Thuram a choisi de mettre sa notoriété au service de l’UNICEF en acceptant d’en devenir ambassadeur. Il rejoint ainsi Patrick Poivre d’Arvor, Mimie Mathy, et l’Orchestre Philharmonique de Radio France et son directeur musical Myung-
Whun Chung.

« L’UNICEF nous invite à plus de solidarité, à une plus grande fraternité pour une nouvelle humanité.
Voila pourquoi je m’engage aux côtés de l’UNICEF France. L’accès à l’éducation est l’un des droits fondamentaux de tout être humain. Comme le dit si bien Christine, une petite fille Haïtienne que j’ai rencontrée lors de mon voyage « l’éducation donne de la dignité à l’Homme » a déclaré Lilian Thuram.

9 mois après le séisme qui a détruit ou gravement endommagé 90% des écoles de la région de Port-au-Prince, la reconstruction a commencé mais les besoins restent énormes. La « petite rentrée », enavril dernier, avait permis de scolariser de nouveau plus de 300 000 enfants, soit 70% de ceux qui allaient à l’école avant le séisme.

Avec la « grande rentrée » du 4 octobre, 720 000 enfants ainsi que 15 000 enseignants vont retourner progressivement à l’école, la rentrée s’échelonnant jusqu’à la fin novembre. Malgré ces chiffres encourageants, les défis à relever restent nombreux : une partie des écoles n’a pas encore été déblayée, les cours ont lieu dans des tentes ou des hangars construits par l’UNICEF, la reconstruction des écoles doit s’accélérer afin de pouvoir accueillir tous les enfants.

54 millions de dollars ont été consacrés à l’éducation en 2010 par l’UNICEF. 35 millions supplémentaires seront nécessaires pour financer les programmes de l’éducation en 2010.

Avant le séisme, seuls 50% des enfants étaient scolarisés et 80% des écoles appartenaient au secteur non-public (écoles communautaires, religieuses et privées). Il est donc nécessaire de repenser complètement le système d’éducation haïtien et de trouver des financements afin de permettre un accès équitable à une éducation de qualité à tous les enfants.

Depuis le 12 janvier, les équipes de l’UNICEF ont agi massivement dans plusieurs secteurs prioritaires pour apporter une aide d’urgence aux familles et aux enfants sinistrés. Grâce à son travail avec ses partenaires et le gouvernement haïtien, l’UNICEF a réussi à éviter toute catastrophe, en particulier dans le domaine de l’eau et de l’assainissement, de la santé, de la nutrition et de la protection.

Plus de 1,2 million de personnes déplacées sont approvisionnées en eau potable (un minimum de 5 litres par jour et par personne). Des 9000 latrines ont été installées pour 1,6 million de personnes, et à la fin de l’année, 200 écoles seront équipées de latrines et d’un accès direct à l’eau. Les campagnes de vaccination menées par l’UNICEF ont permis à plus d’un million d’enfants et de jeunes de moins de 20 ans d’être immunisés contre les maladies évitables. L’UNICEF soutient 127 centres de nutrition thérapeutique pour les enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère avec complications médicales.
400 000 moustiquaires imprégnées ont été distribuées à 200 000 ménages, ciblant les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes. L’UNICEF soutient également 10 cliniques et fournit le
matériel de soins obstétriques d’urgence et de soins néonatals. 3 582 enfants séparés de leurs parents ont été identifiés et enregistrés, et 746 d’entre eux ont retrouvé leur famille ou une famille d’accueil.

Cette conférence de presse était également l’occasion de présenter un nouveau volet de la campagne de mobilisation « Une école pour tous les enfants», imaginé par l’agence Ogilvy & Mather pour l’UNICEF France.

Figure de proue de cette campagne, l’école Alésia, à Paris, dont la façade a été recouverte d’un visuel en trompe l’œil, qui figure des décombres de Port-au-Prince, grandeur nature. Des frises représentant des écoliers haïtiens sont venues compléter le dispositif. 12 écoles à Paris et 2 en régions ont relayé lacampagne de l’UNICEF France en apposant sur leurs façades des frises représentant des élèves haïtiens. Cet affichage a aussi permis de sensibiliser les écoliers français, par le biais d’ateliers mis en place dans les établissements participants.

Le public est invité à se rendre sur le site www.unicef.fr pour accéder à une information complète et
effectuer un don.

Liste des écoles participant à la campagne de mobilisation :

A Paris : Ecoles des 75 et 77 bd Belleville (11e), Ecole de la rue Saint-Maur (11e), Ecole avenue
Daumesnil (12e), Ecole place Jeanne d’Arc (13e), Ecole Arago (14e), Ecole Prisse d’Avennes (14e),
Ecole Pierre Larousse (14e), Ecole du 221 Bd Pereire (17e), Ecole Foyatier (18e), Ecole rue Fernand
Labori (18e) Ecole B (rue de l’Ourcq, 19e).

A Lyon : Ecole Jean de la Fontaine.
Bordeaux : Ecole Anatole France

Film du making-of de la campagne en .mov https://a303.c1s1.net/seos/303/mpd/021120105dfbd54d2157c1757e06f1794145c10e
A




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !