Les résultats d’une enquête internationale aident à comprendre les évolutions en matière de fertilité et les freins au recours à une aide médicale en cas d’infertilité



Plus de 10 000 personnes ont participé à la plus grande enquête internationale jamais réalisée pour comprendre le processus décisionnel des couples qui essayent de concevoir un enfant

– Les résultats permettent de mieux comprendre les différences en termes de taux de fécondité
– L’enquête dévoile les barrières qui peuvent empêcher les couples infertiles de rechercher une aide médicale et de suivre un traitement

Merck Serono, division du groupe Merck KGaA (Darmstadt, Allemagne) a présenté aujourd’hui les résultats de l’enquête internationale « Starting Families » au 26ème congrès annuel de l’European Society of Human Reproduction and Embryology (ESHRE). Réalisée en collaboration avec l’Université de Cardiff, et soutenue par l’Economic and Social Research Council (ESRC) au Royaume-Uni, et par le réseau International Consumer Support for Infertility (iCSi), l’enquête visait à mieux comprendre le processus décisionnel des couples qui essayent de concevoir un enfant. Plus de 10 000 hommes et femmes de dix huit pays[1] souhaitant avoir un enfant y ont participé.

Les principaux résultats montrent que : cliquez ici

A propos de l’enquête « Starting Families » Méthodologie
L’échantillon final était composé de 10 045 personnes essayant de concevoir un enfant.
Les principales caractéristiques de la population ayant participé à l’enquête sont les suivantes :
– 83% de femmes, 17% d’hommes.
– 61% des personnes interrogées ont déclaré être traitées pour des problèmes de fertilité.
– Parmi les personnes interrogées, 54% étaient en Europe, 27% en Amérique, 16% dans la zone APAC (Asie, Pacifique) et 3% dans d’autres pays.

Interprétation des données
Les résultats ne sont pas représentatifs de la population générale, et ne représentent que la population des personnes ayant participé à cette enquête. Il en résulte qu’à chaque fois que les termes « personnes », « hommes », « femmes », sont cités dans le texte ci-dessus, il s’agit des personnes, des hommes et des femmes ayant participé à l’enquête. De même, chaque fois qu’un pays est mentionné, les données en rapport sont représentatives des personnes interrogées dans ce pays, et pas nécessairement de la population générale de ce pays.
Merck Serono et les traitements des troubles de la fertilité
Merck Serono est le numéro un mondial dans le domaine des traitements des troubles de la fertilité, et c’est la seule société offrant un portefeuille complet de médicaments traitants les troubles de la fertilité à chacune des étapes du cycle de reproduction, dont les versions recombinantes de trois hormones utilisées pour traiter les troubles de la fertilité: GONAL-f(R)FbM (follitropine alfa), pour stimuler les ovaires et la production d’ovules chez la femme et l’induction de la spermatogenèse chez l’homme; Luveris(R) (lutropine alfa), pour stimuler le développement folliculaire chez les femmes ayant un déficit important en LH; Ovitrelle(R) (choriogonadotropine alfa), pour faciliter la maturation du follicule et la libération des ovules; Pergoveris(R) (follitropine alfa/ lutropine alpha), pour stimuler le développement folliculaire chez les femmes ayant un déficit important en LH et FSH; Cetrotide(R) (acétate de cétrorélix) pour prévenir l’ovulation prématurée; et Crinone(R) (gel à la progestérone), pour favoriser l’initiation et le maintien d’une grossesse. Tous les produits ne sont pas disponibles dans tous les pays.

À propos de Merck Serono
Merck Serono est la division de Merck KGaA (Darmstadt, Allemagne), groupe pharmaceutique et chimique mondial, spécialisée dans les médicaments de prescription innovants. Merck Serono, dont le siège est basé à Genève (Suisse), recherche, développe, produit et commercialise des petites molécules et produits biopharmaceutiques innovants visant à répondre à des besoins médicaux non satisfaits. EMD Serono opère aux Etats-Unis et au Canada via deux filiales juridiquement indépendantes.
Merck Serono met à la disposition des patients des médicaments de premier plan dans les domaines de l’oncologie (Erbitux(R), cetuximab), de la sclérose en plaques (Rebif(R), interféron-bêta 1a), de la médecine de la reproduction (Gonal-f(R), follitropine-alfa), des troubles endocriniens et métaboliques (Saizen(R) et Serostim(R), somatropine; Kuvan(R), dichlorhydrate de saproptérine) et cardio-métaboliques (Glucophage(R), métformine; Concor(R), bisoprolol ; Euthyrox(R), levothyroxine). Ces produits ne sont pas disponibles sur tous les marchés.
Avec un investissement annuel d’environ un milliard d’euros en R&D, Merck Serono s’est engagé à poursuivre la croissance de ses activités dans des domaines thérapeutiques spécialisés tels que les maladies neurodégénératives, l’oncologie, les troubles de la fertilité et l’endocrinologie, ainsi que dans de nouveaux domaines thérapeutiques émergeant de notre R&D tels que les maladies auto-immunes et inflammatoires.

À propos de Merck
Merck est un groupe pharmaceutique et chimique mondial, dont les ventes se sont élevées à 7,7 milliards d’euros en 2009. Fort d’une histoire qui a commencé en 1668, Merck construit son avenir grâce à ses 33 600 employés répartis dans 64 pays. L’une des clés de sa réussite tient au sens de l’innovation de ses employés. Les activités de Merck sont contrôlées par la société Merck KGaA, dont le capital est détenu à hauteur d’environ 70% par la famille Merck et à hauteur d’environ 30% par des actionnaires extérieurs. L’ancienne filiale américaine Merck & Co. a été exproprié en 1917, et n’a depuis plus aucun lien avec le groupe Merck KGaA.
Pour obtenir des informations complémentaires, veuillez consulter les sites http://www.merckserono.net ou http://www.merck.de

Copyright © 2010 PR Newswire Association LLC. Tous droits réservés.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !