Les jouets les plus bruyants à rayer de la liste du père Noël ! Audition infantile en danger



L’initiative Hear the World s’est associée à une université allemande pour mesurer les volumes sonores des jouets pour enfants les plus populaires. Les résultats obtenus sont alarmants.

La période de Noël est synonyme d’achats de jouets en masse pour nos chères petites têtes blondes. Les jouets les plus populaires sont sans conteste ceux qui font un maximum de bruit : instruments de musique, sirènes stridentes, « pouet-pouet » intempestif, rivalisent de prouesses pour casser les oreilles des parents et bien évidemment de leurs bambins. Malheureusement ces volumes sonores élevés ne sont pratiquement jamais pris en compte lors de l’achat. Pourtant, ils peuvent causer des dommages auditifs irréparables.

C’est pourquoi Hear the World, en collaboration avec l’Université allemande d’Aalen, a décidé de tester les jouets les plus populaires en Europe. Résultat, bien qu’un grand nombre de jouets reste inoffensif pour l’ouïe, une poignée, parmi les plus vendus, produisent un son allant jusqu’à 130 décibels (dB). Soit l’équivalent d’un jet au décollage ! Ceci représente donc incontestablement un véritable danger pour l’audition des enfants. Les conséquences peuvent donc être dramatiques et ce, sur des laps de temps très courts.

Conditions d’enregistrement des test effectués par l’initiative Hear the World :
Les mesures1 ont été effectuées par Annette Limberger, professeur d’audiologie à l’Université de Aalen, dans une pièce insonorisée mis à disposition par Phonak, le fabricant suisse d’appareils auditifs. Parmi les jouets testés : voitures téléguidées, des boîtes à musique, figurines électroniques, téléphones pour enfants et autres. Chaque jouet a été testé cinq fois, à une distance de 2,5 cm et également à 50 cm de l’appareil de mesure.

Les jouets pour enfants, inoffensifs ou dangereux pour l’audition ?
Quels volumes sonores sont tolérables pour le système auditif de nos enfants ? À quel niveau les bruits deviennent nocifs pour l’audition ? « En moyenne, les enfants jouent entre une demi-heure et une heure avec le même jouet. Les volumes supérieurs à 95 dB peuvent être considérés comme potentiellement dangereux, équivalent au passage d’un train. A partir de 100 dB, un niveau critique est atteint, et peut conduire à une perte auditive temporaire », alerte Christian Canepa, audioprothésiste D.E et Responsable des ventes chez Phonak France.

Les tests ont révélé que la plupart des jouets vendus en France produisent des sons en-dessous du niveau critique de 95 décibels. Cependant, certains, très populaires en France, délivrent des sons supérieurs allant jusqu’à 112,8 dB, comme les tambourins par exemple. On reste cependant loin du record détenu par une « cornemuse » nord-américaine pour enfants : 132,5 dB !

Les enfants ont-ils une audition plus sensible que les adultes ?
Selon Christian Canepa, rien de démontre à l’heure actuelle que les oreilles enfantines soient plus sensibles que celles des adultes. Mais, les enfants n’ont pas de mécanismes de protection, ils ne pensent pas à se protéger instinctivement du bruit et peuvent rester exposer sans conscience du danger. Aussi il est très important de protéger les jeunes enfants du bruit ambiant et notamment celui provenant de leur jouet favori !
Un autre phénomène inquiète Christian Canepa « Un des problèmes majeurs de ces jouets bruyants, c’est l’accoutumance rapide des enfants à leur volume sonore élevé et ce, à des âges de plus en plus précoces. Cela les amène parfois à modifier inconsciemment leur comportement psychosocial : ils ne supportent plus de rester dans des environnements calmes et ont du mal à fixer leur attention. »

Quelques conseils utiles à destination des parents afin de préserver au maximum le capital auditif de leurs enfants :
-Sensibiliser votre entourage en lui demandant de ne pas opter pour des jouets aux niveaux sonores trop élevés : Naturellement, ce ne sont pas les parents qui achètent les jouets les plus bruyants mais davantage les grands-parents ou encore les amis.
-Votre propre perception du bruit est un bon indicateur : En boutique, n’hésitez pas à tester les jouets, très souvent les boutons produisant du son peuvent être actionnés à travers le plastique (les fabricants les équipent d’avance de piles).
-Pensez aux Smartphones : de nombreuses applications, souvent gratuites, permettent facilement de mesurer le bruit. Cela peut être utile en magasin.
-Aménager des «espaces tranquilles» : les enfants doivent apprendre que le silence peut être agréable et que le bruit n’est pas toujours synonyme d’amusement. Le cerveau et les oreilles ont besoin de pauses régulières vis-à-vis de l’exposition au bruit afin de pouvoir « récupérer ». Il est donc important de sensibiliser les enfants au silence dès leurs plus jeunes âges.

1 Toutes les mesures ont été effectuées en utilisant un filtre de pondération A, en conformité avec la norme IEC 651, qui correspond à la perception auditive réelle. Les niveaux de décibels les plus élevés ont été enregistrés pour des jouets avec des sons à impulsion courte*, tandis que les bruits en continu produisent un niveau sonore modéré.
* Son à impulsion courte : il est beaucoup plus nocif que le bruit continu. Il faut donc être particulièrement prudent lors du choix de jouets comme les sifflets, les trompettes, …

Pour en savoir plus au sujet de Hear the World, rendez-vous sur le site Hear the World/fr, devenez fan sur Facebook Hear the World sur Facebook ou encore, suivez Hear the World sur Twitter Hear the World sur Twitter
A propos de Hear the World
Hear the World est une initiative mondiale créée par Phonak, spécialiste des systèmes high-tech pour la correction auditive, afin de sensibiliser le grand public à l’importance de l’audition et de la perte auditive. En soulignant les conséquences sociales et émotionnelles d’une perte auditive, Hear the World propose des mesures de prévention et des solutions à ce problème qui affecte des millions de personnes à travers le monde. Bryan Adams, Annie Lennox, Lenny Kravitz, Plácido Domingo ainsi qu’un grand nombre de musiciens de renom soutiennent l’initiative Hear the World, en tant qu’ambassadeurs.
La Hear the World Foundation se consacre à l’amélioration de la qualité de vie des malentendants et défend l’égalité des chances pour les personnes touchées par la perte auditive à travers le monde entier. Pour atteindre ces objectifs, la fondation fournit un soutien financier, des aides auditives et une assistance technologique pour l’audition. Hear the World se concentre sur des projets permettant aux enfants d’atteindre les étapes clé de leur développement linguistique, de s’épanouir, de se surpasser et de réaliser leurs projets de vie, malgré leur déficience auditive.
Site Internet : www.hear-the-world.com/fr




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !