L’eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson



La dernière née des Brochures de l’Association ASTHME & ALLERGIES :
« L’ECZÉMA atopique du NOURRISSON »
Editée en partenariat avec La Fondation pour la Dermatite Atopique

Avec l’été, refleurissent les Brochures de l’Association ASTHME & ALLERGIES !
La dernière née « L’ECZÉMA atopique du NOURRISSON » s’adresse tout
particulièrement aux bébés et à leurs parents, puisqu’elle aborde tout ou presque sur cette affection de la peau très courante mais dont on parle peu : l’ECZÉMA atopique (ou dermatite atopique).

Très fréquente, mais assez peu médiatisé, l’eczéma est une affection cutanée qui gâche parfois la vie des bébés et de leurs parents : elle concerne 15% des nourrissons et des jeunes enfants.
L’eczéma est dit « atopique » car il concerne les enfants qui ont un terrain « atopique », c’est à dire une prédisposition génétique à développer des allergies. L’atopie représente en effet la prédisposition génétique qu’ont certaines personnes à faire des réactions excessives aux allergènes. Ces réactions d’hypersensibilité peuvent se manifester au niveau de la peau (eczéma), mais aussi du nez et des yeux (rhinoconjonctivite), ou des bronches (asthme).

Tout comme les bronches – dans le cas de l’asthme – la peau des personnes atteintes d’eczéma atopique réagit de manière excessive aux allergènes de l’environnement.
Dans l’asthme, les bronches se contractent et leur muqueuse est enflammée. Pour l’eczéma, la peau développe une réaction équivalente : inflammation, rougeur, démangeaisons.

La nouvelle Brochure « L’ECZÉMA atopique du NOURRISSON » expose tout d’abord de quoi il retourne, avec un paragraphe explicite : « Qu’est-ce que l’atopie ? ».
Viennent ensuite les réponses à la question « Comment se manifeste l’eczéma atopique ? » : les signes, les endroits du corps où se localise l’eczéma, les périodes de poussées, et l’évolution au fil des mois et des années, en fonction de l’âge du bébé.

L’eczéma est souvent la première manifestation de la maladie atopique :
On a longtemps pensé – a tort – que les bébés dont l’eczéma guérissait, devenaient ensuite des enfants asthmatiques, d’où l’idée qu’il ne fallait pas chercher à soigner l’eczéma, de crainte qu’un asthme lui succède.
C’était tout simplement mal connaître les mécanismes de l’atopie : lorsqu’un nourrisson possède un terrain atopique, les premiers signes apparaissent tout d’abord sur sa peau fine et fragile, facilement vulnérable à son environnement. C’est pourquoi l’eczéma apparaît fréquemment au cours des 3 premiers mois de vie.
Ensuite, dans un second temps, les manifestations atopiques peuvent se révéler au niveau des bronches (asthme) et/ou du nez (rhinite). C’est ce qu’on appelle « l’évolution naturelle » de l’atopie.

Une peau sèche… pour point commun
Les nourrissons qui ont de l’eczéma ont presque toujours une peau sèche, ce qui correspond à la fragilité et à la vulnérabilité de la peau des personnes atopiques (c’est parce qu’elles ont la peau sèche par un défaut de structure de la couche superficielle de la peau, que celle-ci devient plus « perméable » à l’environnement, et qu’en conséquence elle s’enflamme). Classiquement, l’eczéma se présente sous forme de plaques rouges et sèches, s’accompagnant parfois de petite vésicules qui ont tendance à « suinter » puis à former des croûtes. Les démangeaisons sont intenses, à tel point qu’elles peuvent devenir très difficiles à supporter pour le bébé, qui pleure, est agité, et dort difficilement.

L’eczéma survient par poussées, fréquemment au décours des petits maux qui jalonnent la vie des nourrissons : nouvelles dents, rhumes…
Au cours des premiers mois de la vie, les plaques d’eczéma apparaissent sur les parties rebondies : les joues, les cuisses, les bras, le ventre. Puis ensuite, elles se situent aux plis des coudes, des jambes, derrière les oreilles, sur les paupières… Vers l’âge de 5 ou 6 ans, les grandes poussées d’eczéma ont tendance à se calmer, mais la peau continue le plus souvent de rester très sèche.

Du bon sens et des bons soins !
Les conseils d’hygiène sont indispensables. Ils représentent la clé de voûte de la prise en charge de l’eczéma.
Ainsi, la Brochure « L’ECZÉMA atopique du NOURRISSON » présente les petites solutions de tous les jours : soins, hygiène, hydratation de la peau, et les grandes solutions : traitement dermatologique. L’inconfort qui résulte des démangeaisons, et peut devenir insupportable pour le bébé (et ses parents…) et le risque de surinfection sont les deux principales raisons qui doivent faire consulter le médecin.
Si l’eczéma n’est pas une maladie de peau contagieuse, il arrive cependant qu’une surinfection bactérienne (à staphylocoques dorés) puisse l’aggraver.

L’Association ASTHME & ALLERGIES, toujours attentive à fournir des conseils pratiques, consacre deux paragraphes particulièrement utiles :  » Conseils d’Hygiène » et « Hydrater la peau avant tout ».
Les personnages animaux, devenus emblématiques des Brochures de l’Association ASTHME & ALLERGIES sont rendus encore plus sympathiques, avec la maman Biche poussant son petit Faon dans un landau, illustrant la couverture, et annonçant d’emblée une littérature sympathique pour s’informer avec humour sur un sujet de santé fréquent chez les petits.
Maman Tigre et sa progéniture, Ours et oursons, Moutons, Pingouins et autres gentils compagnons agrémentent la brochure et dédramatisent la situation tout en apportant par les textes – élaborés par un groupe de spécialistes – une information fiable et pertinente.

La Brochure « l’Eczéma atopique du nourrisson» est disponible gratuitement, sur simple demande, en téléphonant au Numéro Vert
ASTHME & ALLERGIES INFOS SERVICE : 0800 19 20 21.
Les professionnels de santé pourront également se procurer la brochure
auprès des délégués des Laboratoires Pierre Fabre.

Source : Marie-Caroline LAFAY au nom de l’Association ASTHME & ALLERGIES




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants