LE VILLAGE DE VACANCES KINDER, C’EST DU SPORT ET BIEN PLUS ENCORE !



L’Euro 2016 de football s’est terminé il y a deux semaines, le Tour de France cycliste va rendre son verdict ce dimanche 24 juillet, les Championnats d’Europe d’athlétisme viennent de s’achever, les derniers tournois de préparation en matière de sports collectifs pour être au point au Jeux Olympiques de Rio sont en train de se disputer : c’est un fait, l’été sera résolument sportif ! Y compris à Temple-sur-Lot (dans le Lot-et-Garonne), à la base municipale omnisports qui durant 4 semaines, comme depuis maintenant 6 ans, se pare des couleurs de Kinder et du Secours populaire pour offrir des vacances à près de 700 enfants, pendant 4 séjours d’une semaine.

Tout pour le sport

Pour la plupart de ces enfants âgés de 8 à 12 ans, c’est la première fois qu’ils partent en vacances, et pour certains même, qu’ils découvrent le sport autrement qu’à l’école. Et ces vacances-là ne seront pas n’importe quelles vacances : des vraies « jolies colonies de vacances… ». Le lieu de vie du Village Kinder est la base omnisports municipale, un cadre verdoyant de 7 hectares, qui offre un équipement permettant de vivre une semaine sportive intense, une semaine pendant laquelle les enfants vont découvrir et pratiquer une multitude d’activités telles que du canoë-kayak, judo, VTT, basket, badminton, de la voile, natation (piscines couverte et découverte), de l’aviron ou encore du paddle.

Dès le premier jour, filles et garçons commencent par apprendre à nager si besoin, en fonction de leur niveau. Et pour celles et ceux qui ne savaient pas en arrivant, toutes et tous finissent par être comme des poissons dans le Lot qui borde la base à la fin de la semaine en plus de toutes les autres sports pratiqués !

VILLAGE KINDER LE PONT

Les visites de champions

Les enfants font du sport et ils ont également la chance, le plaisir et le bonheur de rencontrer des sportifs… et des sportifs qui font rêver, parce qu’ils gagnent des tournois et des médailles, parce qu’ils sont célèbres, « parce qu’ils passent à la tété » comme m’ont confié certains enfants.

Bien qu’ils soient connus, ils prennent de leur temps pour venir échanger des mots, des balles, des passes, encourager les enfants, partager leur passion pour le sport, parfois pendant leurs vacances ou parfois entre deux compétitions, mais ils le font depuis plusieurs années et à l’évidence, eux aussi sont heureux d’être là.

A voir le sourire de Tony Estanguet le jour de l’inauguration, fidèle parmi les fidèles qui n’a jamais raté l’une des 7 éditions du village Kinder à Temple-sur-Lot, alors qu’il est retiré de la compétition depuis 4 ans, cette journée de partage du sport a du sens pour lui.

Et de me confier que « le Village Kinder fait partie des initiatives que je prends plaisir à soutenir car cela éveille les enfants aux nombreux plaisirs du sport et à ses valeurs. Moi j’ai eu la chance de tomber dedans tout jeune. C’est une histoire de famille : mon père, mes deux frères, dont l’un a été médaillé de bronze aux Jeux Olympiques d’Atlanta, m’ont donné envie de faire du sport au travers duquel je veux faire passer des valeurs comme le côté fédérateur, la solidarité, le dépassement. » Il ajoute que « les émotions passent avant les récompenses » et « qu’il arrive parfois que le sport de haut niveau nous en coupe par ce que nous sommes dans la recherche de la performance et de l’optimisation de la préparation avec les moyens d’aujourd’hui comme la préparation mentale. Ici avec les enfants, je suis dans le partage et je prends toujours plaisir à venir à leur rencontre, à répondre à leurs questions et leur donner des petits conseils. » Et pas que… si j’en crois ce que j’ai vu : Tony a joué comme un grand enfant avec les plus jeunes et a même poussé les cris des équipes avec eux avec naturel et enthousiasme !

TONY ESTANGUET

Tout comme pour Jo-Wilfried Tsonga qui lui a succédé et qui « note la date tous les ans dans son agenda pour être présent » et se fondre au milieu de 170 « groupies », ou encore pour l’équipe masculine de handball de Nantes (le « H » pour les initiés) qui viendra la semaine prochaine.

Des champions, le village en a déjà accueilli de nombreux autres comme les frères Karabatic, les équipes de France féminine et masculine de basket, Laura Flassel, Tony Parker, Sébastien Chabal, Ali Ahamada, Laurent Sciarra, Lucas Pouille, Ladji Doucouré… et ce n’est pas fini !

Des moments privilégiés

Ces moments passés avec les sportifs, les enfants les vivent à fond, pour eux ce ne sont pas que des rendez-vous avec des « stars » de haut niveau, ce sont des partenaires le temps d’un relais, d’un match, d’une aventure.

Ils se tapent dans la main pour s’encourager, lancent le cri de l’équipe ensemble pour se motiver, jouent la gagne ensemble… tout ce qu’il y a de beau dans le sport en somme : du soutien collectif au service de la performance individuelle qui apportera la victoire aux couleurs qu’ils portent !

VILLAGE KINDER ENCOURAGMENTS EQUIPE

Un équipement commun

Chaque enfant reçoit un « paquetage » identique pour vivre et profiter au mieux de cette semaine dynamique.

Quatre couleurs de tee-shirt sont proposées, et sur place, j’ai vu une écrasante majorité de bleu turquoise, suivi par l’orange (le vert et le gris clair n’ont pas remporté un véritable succès). Un sweat-shirt, des bermudas, une paire de basket et une de nu-pieds (deux couleurs possibles à chaque fois), une casquette, une serviette, un sac à dos et de la crème solaire complètent ce dont les enfants ont besoin sur place en plus de leurs effets personnels.

Et ils tiennent à leurs affaires, elles ne trainent pas !

Une première expérience de la collectivité extra-scolaire

J’ai rencontré les enfants, alors que cela faisait 3 jours qu’ils vivaient ensemble cette semaine intense, et à dire vrai, ils étaient tous si proches les uns des autres qu’il était difficile de croire qu’ils venaient à peine de faire connaissance.

Ils étaient comme des poissons dans l’eau. Le rythme de vie est affiché pour que tout un chacun se l’approprie. Des réflexes, des repères, de la complicité entre eux et avec les équipes d’animation et sportive.

VILLAGE KINDER 1

La pratique de plusieurs sports par jour et de défis à relever en équipe doit beaucoup aider à les souder, bien que pour bon nombre d’entre eux, le sport soit aussi une découverte au même titre que les vacances. Et pourtant, ça court, ça chante, ça rit, ça s’encourage, ça s’interpelle, ça se motive, ça trébuche mais ça repart… et avec le sourire !

Des souvenirs mémorables

Il y a des jeux qui sont plus que des jeux, qui constituent une superbe expérience de vie, qui allument des étoiles dans les yeux pour longtemps. Une semaine pas comme les autres, que les enfants (et l’équipe d’encadrement) n’oublieront pas de sitôt. Un moment de vie qu’ils garderont précieusement en eux, qu’ils partageront avec leur famille et leurs copains à leur retour.

Les conditions de vie de certains sont loin d’être faciles, mais en repartant de Temple-sur-Lot, je suis certaine qu’ils se seront enrichis : ils seront riches de ces petits riens, de ces attentions qui leur auront été portées, de ces exploits qu’ils auront accompli et partagé tous ensemble, de ce feu d’artifice sur le Lot qui aura été tiré juste pour eux… et ils auront grandi !

Je suis venue découvrir ce « village » sans trop savoir à quoi m’attendre, moi l’ex-animatrice de colonies de vacances. J’ai été émue par la joie et l’enthousiasme de ces enfants, tout à leur bonheur de croquer à pleines dents tous les instants qui s’offrent eux avec un enthousiasme non feint.

Une vraie belle initiative au service des enfants !

 

Le village Kinder en quelques chiffres

  • Il s’agit d’une initiative du programme « Kinder + Sport » développé par le Groupe Ferrero pour faciliter l’accès au sport des enfants en partenariat avec le Secours populaire français
  • La 1ère édition a eu lieu en juillet 2010
  • Près de 6 000 enfants ont participé aux 7 éditions (en comptant 2016)
  • Chaque saison mobilise le personnel de la base du Temple-sur-Lot, la direction des sports, des séjours, la sécurité (tout est très surveillé 24h/24) et des psychologues
  • 146 collaborateurs Ferrero France sont associés aux bénévoles du Secours populaire français pour préparer les séjours des 700 enfants chaque année

 

 




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !