Le ministère de l’Education nationale soutient la mise en place par l’Unicef de la 2nde édition de l’opération Mini-Frimousses dans les écoles du 15 octobre 2008 au 7 avril 2009



Le ministère de l’Education nationale soutient la mise en place de la 2nde édition de l’opération Mini-Frimousses initiée par l’Unicef. Les élèves des écoles primaires
pourront, à partir du 15 octobre 2008 et jusqu’au 7 avril 2009, aborder la question des
droits de l’enfant à travers le jeu et la réalisation de poupées en papier. A partir de fiches
pédagogiques et informatives, les enseignants volontaires présentent en classe différents
thèmes liés aux droits de l’enfant et aux actions menées par l’Unicef en faveur de leur
protection.

Mini-Frimousses, ludique et solidaire, s’appuie sur la participation créative et citoyenne des élèves : elle leur propose de réaliser chacun deux poupées qu’ils découpent,
dessinent et habillent à l’image des enfants du monde. Chaque poupée possède une carte
d’identité sur laquelle figurent le prénom et les caractéristiques uniques que l’élève aura
choisi de lui attribuer. La Mini-Frimousse ainsi créée peut être le support d’une réflexion
sur le droit à l’identité et l’importance de l’enregistrement des naissances. Parce que 50
millions d’enfants naissent chaque année sans être déclarés, l’Unicef rappelle que
l’enregistrement légal et civil est une démarche fondamentale qui protège l’enfant contre
les abus et lui donne accès à des droits.

Une poupée peut être renvoyée à l’Unicef avec une collecte d’un montant maximum de
quatre euros, destinés à soutenir les efforts de l’organisation en faveur de l’accès à la
vaccination. Les élèves participent ainsi à une opération de solidarité dont le signe
extérieur peut être celui du zipper Unicef qui leur est offert. Chacun devient ainsi, le temps
d’un projet collectif, porte-parole d’une cause essentielle qui rassemble toutes les écoles
participantes de France.

L’opération sensibilise ainsi les plus jeunes aux droits à l’identité et à la vaccination. Deux
millions d’enfants meurent encore chaque année de maladies qui peuvent être soignées
comme le tétanos, la diphtérie, la coqueluche, la rougeole ou la tuberculose. L’opération
Mini-Frimousses s’inscrit dans l’engagement de l’Unicef pour protéger les enfants les plus
vulnérables, dans plus de 150 pays et territoires du monde. Premier fournisseur mondial
de vaccins , l’Unicef protège 30% des enfants de la planète.

Source: UNICEF




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !