Le Biberon Bfree non toxique est arrivé …



Maman bio vous fait découvrir un biberon particulièrement novateur qui devrait rassurer les mamans soucieuses de la santé de leurs bébés.
Ces tout nouveaux biberons Bfree ont la particularité d’être fabriqués sans produits toxiques. La particule toxique dont il est question est le Bisphénol A*.

Les biberons Bfree sont munis d’un tube anti-bulle qui empêche la formation de mousse à l’intérieur du biberon qui cause en partie les coliques à votre bébé.
Ce tube peut être retiré quand le bébé atteint l’âge de 6 mois
A l’extrémité de ce tube, un indicateur thermo-sensible permet de vérifier la température du biberon.
S’il est de couleur violette , vous pouvez nourrir votre bébé en toute sécurité.
S’il a viré au rose, le lait est trop chaud et dépasse les 37°C recommandés.

Autre avantage: le biberon Bfree ne fuit pas à l’horizontale..(fini les oréoles dans le lit du bébé!!)
Pratique, sa forme ergonomique sur les cotés permet aux bébés de caler leurs petites mains et tenir aisément le biberon tout seul.

Existe en 2 contenances: 160ml & 260ml avec pour chacun une marge de 40ml en plus.
Prix public: 11 € & 11, 50€
Tétines 0-3 mois/ 3-6 mois / + 6 mois par boites de deux : 5€

*Qu’est-ce que le bisphénol A?
Le bisphénol A est une substance chimique utilisée dans de nombreuses applications :
– La fabrication des plastiques polycarbonates (des plastiques habituellement clairs et très rigides, par exemple les bouteilles d’eau réutilisables et les gobelets pour enfants);
– La fabrication de résines de revêtement pour les boîtes de conserves alimentaires;
– La préparation de certaines matières utilisées en dentisterie, comme des agents de scellement ou des plombages de composite.
Le code de recyclage 7 représente plusieurs « autres » types de plastiques. Les plastiques polycarbonates appartiennent justement à la catégorie de plastique portant le code 7 de recyclage.

En quoi le bisphénol A est-il préoccupant ?
Certaines études portent à croire que le bisphénol A serait un perturbateur endocrinien, c’est-à-dire qu’il serait capable d’imiter ou de perturber les hormones – dans ce cas-ci, les œstrogènes.
Ces études indiquent que le bisphénol A pourrait s’échapper des plastiques polycarbonates lorsqu’ils sont chauffés (comme les biberons par exemple), du revêtement de boîtes de conserve ou d’autres sources, et éventuellement exposer les humains à des quantités de bisphénol A supérieures à ce qu’on considère actuellement comme sécuritaire.
Des études suggèrent aussi que le bisphénol A peut affecter la santé d’animaux de laboratoire à des concentrations beaucoup plus faibles que le niveau « sécuritaire » actuel. Ces travaux n’ont pas été effectués auprès d’humains et les chercheurs ne savent pas si les résultats des études animales peuvent s’appliquer aux humains. Alors pour les plus alertés, il est préférable de prendre des précautions.
Les études sur des animaux de laboratoire exposés au bisphénol A à un jeune âge ont démontré que de très faibles doses peuvent :
– Affecter la production de sperme;
– Affecter la fertilité;
– Modifier de façon prolongée le développement des glandes mammaires (tissus du sein);
– Apporter des changements durables au niveau de la prostate.
Les doses étudiées sont beaucoup plus faibles que ce qui était considéré à l’origine comme nocif. Ces études ne font toutefois pas l’unanimité dans le milieu scientifique, pas plus que l’interprétation des résultats par rapport à la santé humaine.
Le 7 février dernier, le groupe canadien Défense Environnementale a diffusé son étude
Toxic Baby Bottle Report (en anglais), et son guide en français
Ce n’est pas la première fois que les biberons sont mis en cause. Il y a un an, l’organisation américaine Environment California publiait le rapport Biberons toxiques (en anglais) qui parvenait aux mêmes conclusions.
Si cela vous inquiète, il existe de multiples façons de réduire votre niveau d’exposition à cette substance chimique :
– Choisissez des contenants en verre ou des contenants faits d’autres matières que le plastique polycarbonate pour la nourriture et les boissons.
– Évitez d’utiliser des biberons et des gobelets faits de plastique polycarbonate pour vos enfants. Préférez les contenants en verre ou des produits faits de plastique polypropylène (code de recyclage 5).
– Choisissez autant que possible des produits frais ou congelés de préférence aux produits en conserve.
– Évitez les jouets pour enfants faits de plastique polycarbonate. Vous devrez peut-être communiquer avec le fabricant pour savoir de quoi le jouet est fait.
– Si vous devez recevoir des soins dentaires, demandez à votre dentiste s’il peut utiliser des résines de scellement ou des plombages qui ne contiennent pas de plastique polycarbonate. »
Nous vous livrons ici une vision générale des différentes informations sur le BPA. Il est possible de diminuer l’exposition des enfants et des adultes au bisphénol A en adoptant les comportements préconisés ci- dessus.

Consulter le Blog sur www.maman-bio.com
Boutique Maman Bio
51, rue Judaïque
33000 Bordeaux
05.56.81.59.92

Source: Maman Bio




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !