L’Anglais pour les enfants : en faveur d’une approche ludique



‘Hello, Mum !’, ‘Thank you very much !’ s’exclame fièrement dans un anglais parfait un petit bout de chou de cinq ans. Ces expressions, il les a entendues à l’école ou à la télévision, il les a répétées au cours d’un jeu ou d’un échange avec ses camarades, et il les reproduit parfaitement. Tout est en place : les phonèmes, l’intonation et bien sûr il sait ce que cela veut dire. Il est de plus évident que l’enfant prend un grand plaisir à utiliser des mots et des phrases dans une langue étrangère et il est capable de reproduire sans inhibition les sons et la musique de l’anglais.

L’initiation précoce à l’anglais, qu’elle soit à l’école, dans un cours privé ou à la maison, n’est pas un apprentissage dans le sens traditionnel du terme, elle ne vise pas à former des enfants bilingues, mais à profiter de l’oreille et de la mémoire toutes neuves des jeunes enfants pour favoriser chez eux une attitude positive vis-à-vis de la langue, qu’ils conserveront peut-être tout au long de leur scolarité.

La motivation et le plaisir sont donc les moteurs indispensables à la sensibilisation à une langue étrangère. Les enfants apprennent d’autant mieux qu’ils sont intéressés par les activités qu’on leur propose. Leur contenu est plus ou moins complexe selon l’âge des enfants, mais ce qu’elles ont toutes en commun, c’est leur caractère ludique, fondé sur une approche essentiellement orale.

L’initiation, en particulier pour les plus petits, s’appuie le plus souvent sur deux éléments : le jeu et le chant.

L’anglais est une langue rythmée et accentuée et la musique est un très bon moyen pour aider les enfants à s’approprier ce rythme et cette prosodie. En plus des chansons proprement dites, les enfants aiment répéter les ‘nursery rhymes’ traditionnelles et les ‘chants’. Ils prennent plaisir à chanter ensemble et en même temps ils mémorisent des structures et du vocabulaire.

Les jeux proposés en anglais sont souvent connus des enfants parce qu’ils y jouent déjà dans leur propre langue. Ils se retrouvent alors dans un domaine familier, ce qui facilite la compréhension et l’acquisition d’éléments nouveaux. Le matériel utilisé pour les activités participe également de cette approche ludique. En effet, les supports visuels, les images, les flashcards représentant des objets, des animaux et des symboles, que par ailleurs les enfants peuvent fabriquer eux-mêmes, ajoutent un intérêt supplémentaire au jeu.

L’initiation à une langue étrangère contribue à la socialisation de l’enfant autant qu’à son développement à la fois affectif et intellectuel. Le jeu et le chant y participent pleinement, en créant une atmosphère agréable, dépourvue de toute tension, propice à la communication, mais où la concentration est réelle.

Toutefois, l’approche ludique de cette initiation précoce fait non seulement appel aux capacités orales et auditives de l’enfant, à sa mémoire, à sa compréhension, mais aussi à ce qu’il ressent physiquement. La mélodie et le rythme de la musique, et même les jeux, lui permettent d’appréhender la langue de manière sensible et de communiquer avec le corps comme avec les mots.

Mais une approche strictement ludique ne peut être une fin en soi. En effet, même si le plaisir du jeu et la motivation sont des composants essentiels de l’apprentissage, ils ne demeurent que des outils. Il ne faut pas oublier que l’objectif final est d’apprendre l’anglais et de pouvoir réinvestir ses connaissances, aussi modestes soient-elles.

Enfin, rappelons qu’une langue véhicule une culture, et la sensibilisation à une langue étrangère est, pour l’enfant, un moyen de découvrir d’autres coutumes, d’autres façons de vivre et de voir le monde.

Source: Kids’ Factory




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !