La Ville de Paris mobilisée pour l’accueil des petit-e-s parisien-ne-s



Quatre organisations syndicales ont décidé, dès le 16 juin, de déposer un préavis de grève dans les crèches parisiennes le 14 septembre, pour contester les conditions de la rentrée avant même qu’elle ait eu lieu.

L’Exécutif parisien s’étonne de cette initiative qui risque de pénaliser les familles, alors même que la Ville a déployé des efforts incontestables pour garantir les conditions objectives d’une rentrée sereine dans les crèches parisiennes.

En effet, pour bien préparer cette rentrée, le dialogue social a été ininterrompu y compris pendant l’été. Dès le 20 juillet, François Dagnaud et Olga Trostiansky, adjoints au maire de Paris ont longuement reçu l’intersyndicale pour présenter le dispositif exceptionnel de rentrée, lequel a fait l’objet d’une communication le 31 août :

– renfort exceptionnel de 65 professionnelles diplômées, titulaires d’un CAP ou BEP (diplômes reconnus par le décret d’août 2000) en plus des effectifs budgétaires ;

– arrivée de 220 auxiliaires nouvellement diplômées dès octobre ;

– promotion exceptionnelle de 90 auxiliaires apprenties qui suivront une formation en alternance.

Ces dispositifs s’inscrivent dans la politique mise en œuvre depuis le début de la mandature pour assurer la sécurité et l’éveil des enfants :

– effort sans précédent à Paris de créations de postes : 1047 depuis 2001, plus de 200 prévus au budget 2007 ;

– respect de la norme « Qualité Paris », unique en France :
· 100% de personnels qualifiés placés auprès des enfants ;
· affectation de 15% d’effectifs supplémentaires par établissement (volant de remplacement) au-delà des effectifs budgétaires ;

– recrutement intensif d’auxiliaires de puériculture pour faire face aux vacances de postes (départs, arrivées, congés maternité…) et assurer la stabilité des équipes dans un contexte national, maintenant bien connu, de pénurie d’auxiliaires diplômées ;

– diversification des qualifications pour faire face à la situation nationale de pénurie d’auxiliaires de puériculture : politique de formation et de promotion sociale volontaristes auprès des personnels titulaires de CAP et BEP qui seront préparés au diplôme d’auxiliaire de puériculture dans une démarche de valorisation des acquis et de l’expérience.

Attachés au dialogue social, François Dagnaud et Olga Trostiansky, adjoints au maire de Paris souhaitent recevoir l’intersyndicale le 14 septembre et réaffirment la détermination de la Ville à construire à Paris un service de public de qualité de la petite enfance.

Par Mme Olga TROSTIANSKY et M. François DAGNAUD




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !