La taille d’un bébé à la naissance dépendrait de la santé de la maman



D’après une étude réalisée par l’université d’Oxford, la taille d’un nouveau-né serait liée à la santé de la mère, quelle que soit son origine ethnique.

L’étude a été menée sur 60 000 bébés de 8  pays (Brésil, Chine, Etats-Unis, Inde, Italie, Kenya, Oman et Royaume-Uni) par le professeur Jean Vilar de l’université d’Oxford et des professionnels de la santé et des chercheurs de ces 8 pays pour étudier la croissance intra-utérine.

Après analyse des résultats, il s’avère que les fœtus ont une vitesse de croissance identique indépendamment des origines géographiques : 4 % seulement des différences de taille constatées seraient inhérentes aux spécificités de chaque ethnie.

L’étude montre que les nouveau-nés à la naissance devraient mesurer entre 49,4 cm et 51,3 cm. La variation de 1,9 cm constatée serait due à l’état de santé de la mère et aux différences sociales et non au fait qu’une ethnie plus qu’une autre n’est prédestinée à mettre au monde des bébés de petite taille.

En conclusion, les chercheurs et professionnels de la santé qui ont conduit cette étude recommandent aux autorités mondiales de santé de prendre soin des futures mamans pendant leur grossesse.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants