LA SANTÉ DU DOS DE L’ENFANT ET DE L’ADO EN DANGER



Chaque année, pour l’élève, la rentrée des classes s’accompagne d’un important changement d’activité apportant son lot d’appréhensions, de stress avant la rencontre des nouveaux camarades et professeurs, d’excitation à la reprise de son activité sportive préférée… sans oublier les cartables trop lourds à charger sur les épaules.

En effet, il n’est pas rare de voir des enfants porter sur leurs épaules des cartables presque plus lourds qu’eux, ou des courroies tellement mal réglées que les cartables se situent à la hauteur des hanches et cognent sur le bassin de gauche à droite. La rentrée, c’est aussi le début des mauvaises habitudes posturales à l’école.

Alors qu’une circulaire ministérielle du 26 octobre 1995 précise que le poids du cartable ne doit pas dépasser 10% du poids de l’élève, les pesées réalisées en 2007 par la F.C.P.E. (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves) ont montré que le poids moyen du cartable des collégiens était de 8 Kg, soit environ 20 % du poids de l’enfant.(1)

Chez un adulte pesant 70 kg, cela correspondrait à une charge d’environ 16 kg.
Cela expliquerait pourquoi 67,2 % des élèves souffrent de tensions
musculaires, 50,8 % de maux de dos, 24,5 % d’endormissement pendant les cours et 14,7 % de douleurs aux épaules.(2)
Les cartables chargés de manuels scolaires et de fournitures sont de plus en plus lourds, et malheureusement ce poids excessif favorise l’apparition de déséquilibres musculaires dans un premier temps puis de réels blocages conduisant à des maux de dos souvent ignorés (scoliose, cyphose, cervicalgie,…), sous prétexte que les enfants sont très élastiques et ont encore un pouvoir d’adaptation suffisant pour que cela « passe tout seul ».
Ce poids excessif n’est donc pas sans incidence sur la santé des élèves en plein développement (fatigue, mal de dos, déformation de la colonne vertébrale) ; la prévention et la correction des troubles articulaires sont fortement conseillées.
D’autant plus que l’adolescence est une période clé pour deux raisons : les changements hormonaux qui augmentent l’élasticité des ligaments et le pic de croissance rendant l’adaptation posturale plus difficile.
Généralement, le motif de consultation médicale des parents est tout autre dans cette catégorie d’âge. Ils viennent parce que leur enfant a des problèmes d’apprentissage, de comportement, des difficultés d’endormissement, qu’il souffre d’énurésie, de dyslexie, d’un manque de concentration, de réveils nocturnes et d’une fatigue à l’école. En examinant ces jeunes patients, on découvre des subluxations importantes qui correspondent bien à leurs antécédents traumatiques passés inaperçus.

La chiropratique, reconnue comme l’expert en soin de la colonne vertébrale est une profession de santé manuelle, naturelle et douce, qui traite les dysfonctionnements articulaires et vertébraux chez l’enfant, l’adolescent et l’adulte.

En quelques mois de prise en charge chiropratique, de réelles transformations chez les enfants sont visibles car leur squelette est encore malléable et reprend vite une position correcte.

La chiropratique, légalisée en France depuis 2002, première profession de santé manuelle mondiale partenaire de l’OMS, consiste en la prévention, le diagnostic, le traitement des pathologies mécaniques, réelles ou supposées, de l’appareil neuromusculo-squelettique, en particulier de la colonne vertébrale, et de leurs conséquences. Les méthodes thérapeutiques utilisées
sont non invasives et principalement manuelles.

Les chiropraticiens, professionnels de santé regroupés en majorité au sein de l’Association Française de Chiropratique, traitent ainsi les douleurs liées aux troubles de la colonne vertébrale et de toutes les articulations périphériques (épaule, poignet, genoux…).

La chiropratique, reconnue dans plus de 40 pays, est la seule profession pour laquelle la formation est standardisée au niveau international.

Pour trouver un chiropraticien membre de l’Association Française de
Chiropratique : www.chiropratique.org
Numéro indigo : 0 820 888 377 (0,118 € TTC la minute)
Ce numéro de téléphone permet d’obtenir les coordonnées des 4
chiropraticiens les plus proches.

(1) http://www.fcpe.asso.fr/e_upload/pdf/dossier_de_presse.pdf
(2) « Rapport des infirmeries scolaires-USA » d’août 1999




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants