LA METHODE EDUCATIVE D’INITIATION AU DROIT POUR ENFANTS( à partir de 8 à 12 ans et plus )



Cette méthode s’inscrit dans une démarche de prévention continue et s’appuie sur la signalétique du code de la route comme fil conducteur pour accéder à des notions plus élargies du droit.
Elle s’adresse à tous les acteurs qui encadrent l’enfant dans ses activités quotidiennes, facilement utilisable dans le cadre familial , scolaire : école / collège et les structures de loisirs.
L’enfant découvre progressivement ses droits, ses libertés et les limites nécessaires à toute vie sociale.
Elle permet à l’enfant de prendre conscience que l’exercice des libertés nécessite une organisation collective, une règlementation qui contraint mais aussi qui protège.

Les Auteurs, Anicette DANIEL, Educatrice à la Protection Judiciaire de la Jeunesse et Jean Yves DANIEL, Consultant en gestion des risques.
Site: www.enfant-et-droit.com

Nous avons élaboré la méthode éducative d’initiation au droit pour enfants à partir de quelques idées clés que nous défendons en matière de prévention.
La prévention est pour nous une question d’éducation avant tout, une formation et une communication progressive, continue .
C’est un état d’esprit, une façon d’être, un investissement à long terme.
La prévention implique toute la chaîne éducative en étant l’affaire de tous depuis les parents jusqu’aux professionnels.
Cet investissement doit commencer le plus tôt possible pour être durable.

Nous pensons que la sécurité routière au service du droit et vice versa apporte cohérence, lien et formation à des valeurs communes.

Nous défendons l’idée que tout enfant possède, bien entendu, un potentiel de ressources pour développer ses compétences sociales si on se donne la peine d’aller les stimuler.

– LANGAGE APPROPRIE
– ACTIVITES
– ILLUSTRATIONS
– SUJETS DE DEBATS
– MISES EN SITUATION

PRESENTATION DE LA METHODE

Nous nous sommes placés dans la perspective d’initiation et non dans celle d’une formation de spécialistes.
La Finalité est bien éducative.
Il s’agit de faire découvrir le monde du droit non pas pour le définir mais pour le penser, penser son identité et son rapport aux autres.
Par un langage approprié : des obligations, ce qui clarifie mieux la notion de devoirs pour des enfants.
Nous utilisons des panneaux de signalétique routière le feu rouge pour parler de ce qui est autorisé, dangereux, interdit).

*Pour comprendre les règles qui organisent la société.
*Dans la résolution des conflits.

Par des activités pour construire un projet cohérent.
*Exercices de sécurité routière (étude d’un trajet en terme de
dangers).
*Exercices sur la notion de dangers et de prises de risques.
*Des histoires d’infraction au code pénal.
*Une recherche de sens d’un règlement intérieur ( guide de l’animateur).
*Des propositions de jeux de rôles : instruire à charge, à décharge.
*Des recherches sur les émotions et leurs conséquences en terme
de violences possibles.
*Des scènes de vie questionnées relatant des conflits à résoudre.

Au centre de cette organisation, la personne de l’enfant y est installée titulaire de droits et des obligations qui en découlent.

En effet, notre système juridique repose sur des principes fondamentaux des droits de l’homme, ce qui donne :
– Un caractère légitime de l’autorité.
– Un caractère supérieur et souverain qui valide les règles.
– Un caractère obligatoire de ce qui est posé .
– La règle s’impose à tous dans un état de droit.
– La nécessité et la légitimité d’une sanction.

*Affirmer le droit de chacun : c’est s’engager à respecter le droit de l’autre.
*C’est engager des responsabilités tant individuelles que collectives pour des intérêts reconnus communs à tous, au delà des diversités parfois source de tensions qui pourront être surmontées avec des explications et débats.

LA METHODE EDUCATIVE D’INITIATION AU DROIT S’ADRESSE A L’ENFANT ORDINAIRE NON STIGMATISE !

La méthode consiste à mettre en mots, en image, lier les mots aux expériences, aux évènements, rechercher des raisonnements pour comprendre….., renoncer à la force pour régler des différents.

*La méthode est basée sur des messages faciles d’accès :

Qui ne connaît pas la signalétique routière dans ce qu’elle a
d’essentiel, feu rouge, stop, sens interdit, danger, sens obligatoire ?

*Elle a pour vocation d’être un support de prévention :

Elle aide à
– Désamorcer des conflits.
– Dépassionner
– Verbaliser, mettre en mots.

Prendre du recul sur les évènements
Réduire les tensions

*En se référent au droit, à la légalité cela permet :
De substituer la parole à la violence.
D’éviter l’arbitraire.

Elle propose un repérage des espaces de libertés qui s’imposent à toute vie sociale concernant leurs contours et leurs limites.

DEMARCHE DE PREVENTION ET D’ANTICIPATION
FORCE EST DE CONSTATER SOUVENT QUE LE PREMIER CONTACT DE L’ENFANT AVEC
LA LOI OU LA REGLE SE FAIT AU MOMENT D’UNE CRISE, D’UNE TRANSGRESSION,
D’UNE INFRACTION, LORSQUE LE CONFLIT A DEJA DEGENERE.
LA LOI EST VECUE ALORS COMME REPRESSIVE POUR N’EN RENCONTRER QUE CET
ASPECT CREANT UN RAPPORT DE FORCE OU DES PRESSIONS CONTRAIRES PEU
PROPICES AU DEVELOPPEMENT D’UNE RESPONSABILISATION, EN INTERPRETANT
ALORS L’AUTORITE COMME AUTORITARISME.

Ils ont déjà acquis la méthode

Education Nationale :
– Collèges ; classes de 6ème/ 5ème – Ecoles primaires CM2 / CM1 , I.U.F.M – CDI – RASED – CESC – Inspection Académique.

Institution d’éducation spécialisée :
– ( I.M.E, IM PRO, CMP, foyers éducatifs ) – Services sociaux de secteur – Centres sociaux et culturels – Centres de loisirs et plein air.

Collectivités locales :
– Equipement – Ecoles et services communaux – Contrat de ville – Zone
d’Education Prioritaire – Réseau d’Education Prioritaire . Maison de Jeunes – Conseil Communal de Prévention de la Délinquance.- Maison de Justice et de Droit . Office Municipal des Sports.

Conseils généraux :
– Collèges – Service Documentation – Contrats locaux de sécurité – A.S.E – DDASS .

Associations :
– Education Populaire – Education Spécialisée – Association de Parents
d’Elèves – Association et Fédération de Familles – Services de Jeunesse et Sports – Protection Judiciaire de la Jeunesse – Association d’Equipement Sociaux ( Habitation à Loyers Modérés )

Sécurité publique :
– Gendarmeries : Brigades de Prévention de la Délinquance Juvénile – Police Nationale. – Préfectures ( Direction de la Sécurité Routière ) – Barreau – Tribunal .

Autres :
– Mutuelle santé – Caisse Primaire d’Assurance Maladie – ONG –
Comité Départemental d’Education à la Santé.

Source : Jean-Yves Daniel, Enfant et Droit




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants