La médaille de baptême, un indémodable classique !


Bijou précieux généralement offert à un nouveau-né à l’occasion de son baptême religieux ou civil, quelle est l’histoire de cette médaille et quelle signification revêt le fait d’en offrir une ?  

Il s’agit avec la gourmette du premier bijou que reçoit un enfant. Une médaille de baptême se présente comme une pièce ronde en métal (or jaune, or blanc, or rose, argent, etc.) sur laquelle un sujet religieux est gravé (la Vierge Marie, le Christ, un saint, etc.) le plus souvent lorsqu’il s’agit d’un baptême catholique ou un symbole laïque (ange, signe de zodiaque, arbre de vie…) pour un baptême civil.

Que le baptême soit religieux ou civil, la médaille reste le cadeau traditionnel le plus prisé offert au nouveau-né. Dans le cadre d’un baptême religieux, elle médaille symbolise l’entrée de l’enfant dans la foi chrétienne. Pour un baptême civil, la médaille marque l’appartenance à la citoyenneté. Tous les membres de la famille peuvent fournir la médaille au bébé, mais la tradition veut que le parrain et la marraine s’en occupe. La médaille de bébé est le premier bijou d’un enfant. Puisqu’elle symbolise la venue au monde, il faut la garder tout au long de sa vie.

Les cadeaux de baptême : une pratique antique

Offrir un cadeau aux enfants baptisés pour marquer leur entrée dans la communauté républicaine ou religieuse est une pratique qui remonte à l’Antiquité avec l’amulette, son ancêtre qui se portait soit en mémorial pour rappeler un événement grave et important soit pour honorer la religion ou témoigner de sa foi.

Auparavant, les familles aisées offraient des présents en argent tels qu’une timbale, un rond de serviette ou encore des couverts pour la célébration de leur baptême. D’ailleurs l’origine de l’expression « être né avec une cuillère d’argent dans la bouche » vient de cette « tradition ».

Les cadeaux de baptêmes se sont démocratisés et ont traversé le temps, mais les pièces d’orfèvrerie sont toujours très prisées. En effet, la médaille de baptême appelée auparavant médaille de dévotion, reste le cadeau privilégié. En général, elle est offerte avec une chaîne afin qu’elle puisse être portée. Il est également possible de fournir une gourmette en plus de la médaille. Le parrain et la marraine peuvent se partager l’achat de ces différents présents.

Où trouver de belles médailles ?

Nouvelle venue, la boutique en ligne ANNE.K, à découvrir sur www.annekirkpatrick.com, propose une collection exclusive de médailles de baptême originales créées par le sculpteur et médailleur Anne Kirkpatrick. Cette nouvelle marque garantit une réalisation par une des meilleures fabriques de médailles religieuses de France. D’un excellent rapport qualité/prix, elles sont en or et pèse jusqu’ à 1 gramme de plus que la plupart des médailles sur le marché à prix équivalent. Celles en vermeil et en argent sont également de belle qualité. De finition satinée, toutes les médailles ANNE.K mesurent 18 millimètres de diamètre.

D’autres adresses

Fondée en 1827 à Paris, la Maison Canale est un atelier-boutique spécialisé dans la fabrication et la vente de médailles de baptême. Outre les médailles, on y trouve également des gourmettes et des bracelets.

Née en 1903, sous l’impulsion de Edmond Becker, le fondateur de la Maison Becker s’est associé en 1938 à Frédéric Brasier, première main chez Cartier pour créer la société Becker-Brasier, fabriquant exclusif de médailles et appartient à la catégorie des experts en orfèvrerie.

Quelle médaille de baptême choisir ?

La tradition veut que le choix de la médaille de baptême revienne au parrain et à la marraine, mais les parents peuvent aussi participer à la prise de décision. Généralement, une médaille de baptême se choisit au coup de cœur ou selon les préférences de la famille, même s’il existe quelques critères à prendre en compte afin de trouver le bijou le plus adapté à son enfant.

Les motifs

La médaille peut avoir différents motifs en relief ou gravés sur la face. Les contours peuvent être lisses, ciselés ou encore flous. Le choix du symbole dépend principalement de la croyance de chaque famille. Vous pouvez vous Selon les croyances que l’on souhaite afficher, il est possible d’opter pour un personnage biblique ou pour des icônes plus génériques voire un signe plus laïque.

Dans le cas d’un baptême religieux, le motif le plus prisé est la Vierge Marie qui peut porter Jésus dans ses bras le plus souvent pour une petite fille. Ce symbole signifie la maternité, la douceur ainsi que la féminité.

Pour un petit garçon, le Christ est le symbole le plus souvent choisi. L’autre motif le plus apprécié est une tête d’ange. D’autres symboles moins religieux sont tels que les signes du zodiaque sont également souvent choisis ainsi que d’autres représentations plus modernes telles qu’un agneau, une fleur, un arbre de vie, une colombe ou une étoile, la croix celte ou encore un ichthus (poisson). 

La matière

Pour le choix d’une médaille de baptême, le choix le plus fréquent est l’or qu’il soit jaune, rose ou blanc. Le standard le plus souvent choisi en or massif est 750 millièmes, ce qui équivaut à 18 carats (mais pas le même carat que pour mesurer une pierre précieuse : 18 parts massiques d’or pur et de 6 parts d’un autre métal). Sa résistance lui permet d’accompagner l’enfant durant son toute sa vie.

La taille

En matière de médaille de baptême, la dimension la plus courante est le 18 mm de diamètre. Néanmoins, il existe un éventail de tailles qui peut aller de 13 à 22 millimètres.

La gravure

La personnalisation classique est le prénom de l’enfant et sa date de baptême même si la date de naissance est une autre possibilité.

Une chaîne assortie

Une médaille de baptême s’accompagne d’une chaîne pour pouvoir être portée dès le jour J. En harmonie avec la matière de la médaille, la taille sera adaptée à l’âge de l’enfant.

Pour un bébé, la longueur idéale varie de 40 à 45 centimètres. En ce qui concerne la maille, ce sont les modèles gourmette et forçat qui sont les choix les plus fréquents et leur diamètre est compris entre 1 et 1,6 millimètre. Plus fin serait trop fragile et plus épaisse serait d’un poids trop lourd à porter pour un bébé.

Une médaille offerte le jour d’un baptême (ou une gourmette) peut être bénie en même temps que l’enfant avant de lui être passée autour du cou ou du poignet.

 



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants