La Fédération Internationale du Diabète appelle à une action mondiale pour maintenir en vie tous les enfants atteints du diabète



Aucun enfant ne devrait mourir du diabète
La Fédération Internationale du Diabète (FID) a annoncé aujourd’hui qu’elle était en train de rassembler d’importants leaders d’opinion pour faire campagne en faveur de soins pour les milliers d’enfants souffrant du diabète qui n’ont pas accès aux soins dans les pays en voie de développement.

Cette réunion,  » L’accès aux principaux médicaments contre le diabète dans les pays en voie de développement « , a lieu samedi 25 octobre à Londres, au Royaume Uni. La Fédération Internationale du Diabète a invité les ministres de la Santé de différents pays en voie de développement, des dirigeants de l’industrie pharmaceutique, des fondations philanthropiques, d’importantes entreprises de gestion de la chaîne logistique, des associations de lutte contre le diabète, ainsi que des sociétés professionnelles spécialisées dans la pédiatrie et l’éducation au diabète.

« Nous rassemblons les personnes et les organismes qui peuvent fournir non seulement les réponses humanitaires temporaires mais peuvent jeter les bases de solutions durables qui profiteront à tous les enfants atteints du diabète « , a affirmé le Dr Martin Silink, Président de la Fédération Internationale du Diabète (FID).

Le diabète est l’une des maladies chroniques les plus répandues affectant les enfants. Chaque jour, plus de 200 enfants reçoivent un diagnostic de diabète de type 1, les obligeant à recevoir de multiples injections quotidiennes d’insuline et à contrôler leur glycémie. Ce chiffre augmente de 3 % chaque année chez les enfants et augmente encore plus rapidement chez les enfants d’âge préscolaire, à un taux de 5 % par an. Actuellement, plus de 500 000 enfants de moins de 15 ans sont atteints du diabète.

Pour les enfants atteints de diabète de type 1 qui vivent dans les pays en voie de développement, le tableau est encore plus sombre. Près de 75 000 enfants vivant dans des pays à faible revenu et dont le revenu se situe dans la moyenne inférieure souffrent du diabète dans des conditions désespérantes.

Ces enfants ont un besoin vital d’insuline pour survivre. Encore plus d’enfants nécessitent un équipement de surveillance, des bandelettes réactives et l’éducation requise pour gérer leur diabète et éviter les complications associées à la maladie qui peuvent mettre leur vie en danger.
L’accès à des médicaments et à des soins appropriés devrait être un droit de l’enfant et non un privilège.

 » La dure réalité est que nombre d’enfants vivant dans les pays en voie de développement meurent peu après le diagnostic « , a déclaré le Dr Jean-Claude Mbanya, Président désigné de la Fédération Internationale du Diabète.  » Cela fait 87 ans que l’insuline a été découverte, et pourtant nombre d’habitants les plus vulnérables de la planète, y compris les enfants, meurent inutilement en raison du manque d’accès à ce médicament essentiel.
Le monde entier devrait avoir honte. Nous devons aux futures générations de nous occuper de ce problème dès à présent.  »
Dans de nombreux pays en voie de développement, en particulier en Afrique Sub-saharienne et dans certaines parties de l’Asie, les médicaments vitaux contre le diabète et l’équipement de surveillance sont souvent indisponibles ou hors de prix. Par conséquent, de nombreux enfants atteints du diabète meurent peu après le diagnostic, ou doivent faire face à une faible qualité de vie et un manque de contrôle, et développent rapidement les complications dévastatrices de cette maladie.

Afin de soutenir un certain nombre de ces enfants, la Fédération Internationale du Diabète a créé en 2001 son Programme  » Life for a Child « . Le programme, qui fonctionne en partenariat avec Diabetes Australia-NSW et HOPE à travers le monde, soutient actuellement au total 1000 enfants en Azerbaïdjan, en Bolivie, en République Démocratique du Congo, en Équateur, aux Îles Fidji, en Inde, au Mali, au Népal, au Nigéria, en Papouasie-Nouvelle Guinée, aux Philippines, au Rwanda, au Sri Lanka, au Soudan, en Tanzanie, en Ouzbékistan et au Zimbabwe.
 » Les 1000 enfants que nous soutenons représentent un nombre insignifiant par rapport à ceux qui en ont besoin « , a affirmé le Dr. Silink, qui est le co-fondateur du programme.  » Il paraît inconcevable que le traitement du diabète demeure inaccessible au plus grand nombre. Des solutions sont disponibles aujourd’hui pour régler les problèmes d’accessibilité et de prix.

Les moyens existent pour renforcer les systèmes de soins et pour fournir l’éducation au diabète aux professionnels de la santé et aux familles de ceux qui sont atteints du diabète afin de faire un grand pas en avant « .

Le choix du moment de la réunion de Londres n’a pas été fait au hasard, car elle tombe juste avant la Journée Mondiale du Diabète, le 14 novembre. Le thème de la Journée Mondiale de la Santé est  » le diabète chez les enfants et les adolescents « . La campagne menée par la Fédération Internationale du Diabète avec l’appui de l’Organisation mondiale de la Santé a pour but de diffuser ce message : aucun enfant ne devrait mourir du diabète.

A propos de la Fédération Internationale du Diabète
La Fédération Internationale du Diabète (FID) est un groupe d’encadrement constitué de plus de 200 associations membres réparties dans plus de 160 pays, défendant plus de 250 millions de personnes atteintes du diabète, leurs familles, et les fournisseurs de soins de santé. Sa mission est de faire la promotion des soins, de la prévention et du traitement du diabète dans le monde entier. La Fédération Internationale du Diabète est une ONG qui a des liens officiels avec l’Organisation mondiale de la Santé ainsi qu’une ONG associée au Département de l’information des Nations Unies. La Fédération Internationale du Diabète dirige la Journée Mondiale du Diabète et les campagnes  » Unite for Diabetes « . Des renseignements supplémentaires sont disponibles sur le site Web http://www.idf.org

Source: International Diabetes Federation (IDF)




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !