La FDA autorise l’étude ExAblate sur l’amélioration de la fertilité chez les femmes présentant des fibromes utérins



L’étude comparera le taux de natalité des femmes ayant subi une intervention non invasive par MRgFUS à celui des femmes ayant subi une ablation des fibromes par intervention chirurgicale invasive.

InSightec Ltd. a annoncé ce jour que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis avait autorisé la société à réaliser une étude clinique visant à évaluer l’efficacité et l’innocuité du système ExAblate(R) 2000, à base d’ultrasons focalisés guidés par résonance magnétique (MR-guided Focused Ultrasound Surgery, ou MRgFUS) pour l’amélioration de la fertilité chez les femmes présentant des fibromes utérins non résécables par hystéroscopie et pour lesquelles un diagnostic d’infertilité inexpliquée a été posé.
20 centres d’investigation clinique américains et internationaux vont recruter un total de 650 femmes présentant des fibromes utérins et pour lesquelles un diagnostic d’infertilité inexpliquée a été posé. La moitié des femmes seront traitées par le système ExAblate, tandis que l’autre moitié subira une ablation chirurgicale des fibromes.

L’étude évaluera l’innocuité de l’une et l’autre intervention, y compris en ce qui concerne la grossesse et les complications liées à l’accouchement. L’objectif principal d’efficacité de cette étude sera de mesurer laquelle de ces deux interventions permet d’obtenir un pourcentage plus élevé de naissance d’enfants en bonne santé issus de grossesses survenues dans un délai de 3 à 15 mois après le traitement. Les chercheurs étudieront également le coût du traitement et celui engendré par toute consultation médicale supplémentaire requise.

Les preuves cliniques sont de plus en plus nombreuses et montrent que certaines femmes ont réussi à concevoir et à donner naissance à des enfants après ablation de leurs fibromes utérins par le système ExAblate. A ce jour, 17 femmes ont donné naissance à des enfants en bonne santé nés à terme sans complications, et pesant en moyenne 3,250 kg à la naissance. 10 de ces femmes ont accouché par voie basse, et 7 par césarienne. Aucun événement indésirable lié au traitement n’a été rapporté dans ces premiers cas.

« Une revue fondée sur les données probantes a conclu que puisque les fibromes déforment la cavité utérine, certaines données semblent indiquer qu’il convient de les retirer afin d’augmenter le taux de grossesse et de réduire le taux de fausses couches. Malheureusement, comme les fibromes qui se développent sur la paroi de l’utérus doivent être détruits par myomectomie, la morbidité associée à cette intervention abdominale majeure peut l’emporter sur les bienfaits retirés de l’ablation des fibromes. »
Selon Gautam Chaudhuri, MD, Professeur d’obstétrique et de gynécologie et chef du Département d’obstétrique et de gynécologie du Centre médical de l’Université de Californie, Los Angeles (UCLA),  » Dans un petit nombre de cas, une myomectomie nécessitera le recours ultérieur à une hystérectomie. Dans les cas les moins graves, la myomectomie est associée à des risques d’adhérences postopératoires, ce qui est susceptible d’altérer la fertilité d’une femme, et de retarder les tentatives de conception le temps de procéder à l’intervention et de laisser l’utérus cicatriser. Un traitement non invasif pourrait se révéler très bénéfique chez les femmes dont les problèmes de fertilité pourraient être liés à la présence de fibromes. »

En octobre 2007, un Organisme Notifié désigné au niveau européen avait modifié le marquage CE d’ExAblate afin de permettre aux femmes européennes présentant des fibromes utérins et désirant rester fertiles d’envisager la chirurgie par ultrasons focalisés guidés par résonance magnétique (MRgFUS) comme une option thérapeutique potentielle, après en avoir discuté avec leur médecin. Cette modification intervenait suite à une accumulation de données issues de diverses études, et démontrant que plusieurs femmes avaient accouché sans complications après avoir subi un traitement par MRgFUS. Le système ExAblate a reçu le marquage CE pour le traitement des fibromes utérins en octobre 2002, et la FDA a autorisé cette technologie pour le traitement des fibromes utérins symptomatiques en 2004 chez les patientes ne souhaitant plus avoir d’enfants.

A propos des fibromes utérins
Les fibromes utérins sont des tumeurs bénignes qui apparaissent dans l’utérus et touchent près de 30 % des femmes en âge de procréer. Les femmes symptomatiques présentent des saignements menstruels abondants et prolongés, anémie, douleurs, sensation de pression et, souvent, infertilité. Les options thérapeutiques existantes incluent notamment l’hystérectomie, la myomectomie et l’embolisation de l’artère utérine, des interventions invasives ou minimalement invasives qui impliquent une hospitalisation et plusieurs semaines de convalescence. ExAblate est une procédure ambulatoire qui permet aux patientes de rentrer chez elles le jour même de l’intervention et de reprendre le cours de leurs activités le lendemain ou le surlendemain.

A propos d’ExAblate
ExAblate est le premier système mettant en oeuvre la technologie de pointe MRgFUS, qui associe l’imagerie par résonance magnétique (IRM) – qui permet de visualiser l’anatomie corporelle, de planifier le traitement et d’effectuer un suivi des résultats du traitement en temps réel – au système d’ultrasons focalisés de haute intensité, pour procéder de manière non invasive à l’ablation thermique des tumeurs situées à l’intérieur de l’organisme. La thermométrie par résonance magnétique, exclusivité de ce système, permet au médecin de contrôler et d’ajuster le traitement en temps réel afin de garantir que la tumeur ciblée soit totalement traitée et que les tissus environnants soient préservés. Approuvée par la Food and Drug Administration des États-Unis en 2004 pour le traitement des fibromes utérins symptomatiques, ExAblate a été reconnu pour son caractère innovant et pour son potentiel à servir l’humanité. Il a reçu le Grand Prix 2004 de l’Information Society Technologies, décerné par l’Union européenne, le Prix 2004 de l’Innovation technologique de The Wall Street Journal, le prix « Solutions of the Year 2005 » d’Advanced Imaging, le prix Red Herring 100 Europe 2007, et a été reconnu comme l’un des Pionniers technologiques 2008 par le Forum économique mondial.

A propos d’InSightec
InSightec Ltd. est une société privée détenue par Elbit Imaging (EI), General Electric, MediTech Advisors, LLC ainsi que par ses employés. InSightec a été fondée en 1999 dans le but de développer la technologie de pointe à base d’ultrasons focalisés guidés par résonance magnétique (MR-guided Focused Ultrasound) et de la faire entrer dans les blocs opératoires de la nouvelle génération. La société, dont le siège social se trouve près de Haifa, en Israël, emploie plus de 160 personnes et a investi plus de 100 millions de dollars dans la recherche, le développement et la recherche clinique. Son siège américain est situé à Dallas, au Texas. Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site Web de la société à l’adresse suivante : http://www.insightec.com/.

TIRAT CARMEL, Israël, May 28/PRNewswire/Ex




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !