La décision de l’ONU d’adopter l’eau en tant que droit fondamental souligne l’importance des principaux domaines d’activité de WECF



Le droit fondamental nouvellement acquis est un pas en avant pour les populations pauvres et vulnérables, en particulier les femmes et les enfants.

Le 29 juillet 2010 est un jour historique – la résolution qui stipule que l’accès à une eau potable, salubre et propre est un «droit fondamental, essentiel au plein exercice du droit à la vie et de tous les droits de l’homme » a été massivement voté par l’Assemblée Générale de l’ONU. De nombreux pays ont déjà intégré dans leurs constitutions l’accès à l’eau et à l’assainissement en tant que droit humain. Le réseau féminin et environnemental WECF voit dans l’application de ce nouveau droit humain acquis une avancée importante pour les pauvres et les vulnérables, en particulier les femmes et les enfants.


id5023-wecf

Depuis plusieurs années, la Bolivie et d’autres pays demandent la reconnaissance du droit à l’eau et à l’assainissement comme un droit humain fondamental. Au dernier Forum Mondial de l’eau, en 2009 à Istanbul, la déclaration ministérielle refusait toujours de le faire, étant donné que certains pays, en particulier ceux ayant de grands projets de barrage hydraulique, s’inquiétaient des conflits transnationaux sur l’eau.

Cependant, il y avait déjà suffisamment de raisons pour prendre cette mesure. La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, assure déjà le droit à l’eau et à l’assainissement pour les femmes rurales (article 14). Trop souvent, en raison du manque de droit à la terre, les femmes, ne peuvent pas revendiquer leurs droits à l’eau. Trop souvent, de grandes compagnies internationales peuvent vider les ressources aquifères pour fabriquer leurs boissons gazeuses, pour citer un exemple, et laisser les petits agriculteurs sans une goutte d’eau pour survivre. C’est le rôle des gouvernements de protéger leur population, et surtout les plus vulnérables.

L’essentiel est d’apprendre des bonnes pratiques, par exemple, comment des pays réussissent à garantir l’accès pour tous à un coût abordable, en disposant de mécanismes pour soutenir les groupes vulnérables, incapables de payer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement et en fournissant gratuitement une quantité d’eau de base pour chaque personne.
Sascha Gabizon, Directrice Exécutive de WECF déclare : « Le droit humain à l’assainissement a été peu ou pas mis en œuvre jusqu’à présent, l’assainissement n’est pas souvent une priorité politique suffisante, et en tant que réseau de femmes, nous sommes particulièrement inquiètes du manque d’accès à un assainissement sûr dans les écoles primaires dans beaucoup, sinon la plupart, des pays de ce monde. Les filles ont besoin d’un accès aux toilettes de l’école distinct des garçons, avec la possibilité de fermer les portes, où l’on prend soin de l’hygiène menstruelle, et où les filles ne sont pas harcelées. »

WECF appelle tous les gouvernements à s’engager pour fournir le droit à chaque enfant à un assainissement sûr à l’école, prenant en compte les besoins spécifiques des filles. Pour s’assurer que ces engagements sont suivis et que les objectifs peuvent être atteints, des indicateurs de suivi spécifiques sur le genre doivent introduits. En même temps, le droit à l’assainissement ne devrait pas entraver le droit à l’eau potable. Construire des toilettes sans traitement sûr des excréments humains conduit souvent à la pollution des sources d’eau potable. C’est pourquoi, ces 2 dernières années, WECF a construit des toilettes écologiques pour plus de 5000 personnes démunies et 10 000 écoliers en Asie Centrale, au Caucase et en Europe de l’Est. Les matières fécales étant compostées pour une utilisation sure en tant que fertilisant en agriculture, on assure la propreté et l’hygiène des toilettes à l’intérieur des habitations et des écoles.

A propos de WECF (Women in Europe for a Common Future)
Le droit à l’eau et à l’assainissement sûrs et abordables est une des principales missions de WECF, WECF est un réseau d’une centaine d’organisations environnementales et féminines dans 40 pays. WECF a trois bureaux: aux Pays-Bas, en Allemagne et en France. WECF mobilise les femmes pour trouver des solutions abordables aux problèmes de santé liés à l’environnement dans leurs communautés et encourage les femmes à la prise de décision.
www.water.wecf.eu




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !