La CSC salue la décision du Secrétaire d’Etat chargé de la consommation de retirer du marché les alarmes de piscines à détection d’immersion non conformes.



Le secrétaire d’Etat chargé de la consommation et de l’industrie, Luc Chatel, a annoncé aujourd’hui qu’il allait faire retirer de la vente cinq des six alarmes à détection d’immersion qui se sont révélées non conformes à la norme en vigueur, à la suite des essais réalisés par l’Institut national de la consommation et la CSC.

La Commission ne peut que se satisfaire de voir ses recommandations aussi rapidement suivies d’effets, dans le souci de prévenir les noyades d’enfants pendant l’été.

Elle rappelle en effet que dans un avis adopté le 12 juin dernier, elle demandait aux pouvoirs publics de prendre les mesures visant à exclure ce type de produits des protections obligatoires pour les piscines, tant qu’ils n’auront pas apporté la preuve de leur fiabilité ou développé des technologies plus sûres.

La Commission avait par ailleurs recommandé de prendre les mesures législatives et réglementaires permettant d’imposer aux constructeurs ou aux installateurs de livrer leurs bassins avec un dispositif de protection intégré.

En attendant, elle invitait les professionnels à respecter l’obligation légale qu’ils ont de retenir avec leurs clients le dispositif devant obligatoirement équiper les bassins, au plus tard au moment de leur mise en eau.

Les avis de la CSC peuvent être consultés sur son site internet :
http://www.securiteconso.org

Source: CSC




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !