La CSC met en garde les consommateurs sur les risques des machouillettes pour bébés



Une grosse tétine, composée d’un filet en plastique souple que l’on remplit d’aliments solides : ainsi se présente la machouillette. Ce nouveau type d’article de puériculture, commercialisé jusqu’à présent sur Internet sous son appellation d’origine américaine baby safe feeder, arrive peu à peu en boutiques.

« Nourrissez votre bébé en toute sécurité et évitez les risques d’étouffement par des morceaux d’aliments trop gros » prétendent les fabricants de ces produits. Pour s’en assurer, la Commission de la Sécurité des Consommateurs (CSC) en a fait analyser une vingtaine, à partir d’un protocole d’essais inspiré de différentes normes, aucune n’encadrant pour l’instant la conception et la fabrication de ces articles. Il en ressort que, si les matériaux qui composent ces produits ne présentent pas de risques de migration de substances toxiques dans l’organisme de l’enfant, leurs qualités mécaniques sont en revanche moins rassurantes. Ainsi, les filets qui contiennent les aliments ne résistent-ils pas toujours à des tractions mécaniques de moyenne intensité.

En outre, après avoir auditionné différents professionnels de santé (pédiatre, odontologiste et nutritionniste), la Commission observe que l’usage de ces articles n’apporte aucun bénéfice pour le développement du jeune enfant mais comporte au contraire certains risques :

– à court terme, risque d’étouffement : après plusieurs lavages, les filets contenant les aliments sont susceptibles de se déchirer, d’autant plus rapidement que les dents des jeunes enfants sont très aiguisées.
– à moyen terme, risque d’intoxication bactérienne (les aliments ainsi prodigués sont susceptibles d’entrer en contact avec l’environnement immédiat de l’enfant) et à plus à long terme (caries dentaires, obésité, allergies).

Dans un avis adopté le 12 mars dernier, la Commission recommande aux consommateurs de ne pas faire usage de ces produits. A ceux qui en ont déjà acheté ou qui souhaitent s’en procurer en dépit des risques encourus, elle conseille de ne jamais laisser l’enfant sans surveillance lorsqu’il utilise une machouillette, d’éviter toute utilisation prolongée, de vérifier régulièrement la résistance du filet et de ne pas y insérer d’aliments trop acides ou sucrés.

Elle suggère aux fabricants de ces articles d’élaborer une notice distincte de l’emballage (qu’il sera recommandé de conserver) et d’y faire apparaître la limitation d’usage des machouillettes (seulement lorsque l’enfant est en position assise), ainsi que les consignes de nettoyage et de stockage.

Enfin, la Commission demande aux pouvoirs publics de vérifier que les informations fournies par les professionnels ne comportent pas d’affirmations erronées s’agissant des bénéfices supposés de ces articles pour la santé des enfants.
Elle invite les professionnels de santé à informer les parents des risques induits par l’usage de ces produits.

Source : Commission de la Sécurité des Consommateurs




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants