journée mondiale contre le travail des enfants Aide et Action lutte contre le travail des enfants dans les exploitations agricoles en Afrique



Aujourd’hui, plus de 215 millions d’enfants travaillent dans le monde, dont plus de la moitié dans des conditions dangereuses pour leur santé. En Afrique notamment, l’association internationale Aide et Action poursuit son engagement dans la lutte contre le travail des enfants, frein majeur à l’accès à l’éducation et à une vie digne.

En Afrique de l’Ouest, un trafic d’enfants est organisé vers les plantations de cacao. On estime à 250 000 leur nombre dans ces exploitations agricoles. Plus de 60 % ont moins de 14 ans et 40% d’entre eux sont des filles. Ils travaillent dans des conditions inhumaines, 10 à 20 heures par jour, portant de lourdes charges et manœuvrant des outils dangereux au contact des pesticides. Dans le monde, 70% de ces enfants effectuent comme eux un travail dangereux dans l’agriculture. Et 22 000 enfants meurent tous les ans à cause du travail qu’ils exercent.
« Recrutés dans les villages de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, des enfants sont séparés de leur famille, mis en danger, privés d’enfance, d’éducation et de leur droit à la dignité et à un développement harmonieux », précise Lucette Willerval, responsable de thématiques pour Aide et Action International.

Les enfants non scolarisés sont particulièrement exposés à ce risque d’être recrutés dans les exploitations agricoles. Aussi, pour lutter contre ce fléau, Aide et Action International, avec ses partenaires locaux, mène des actions de prévention et de sensibilisation au Nord du Togo, l’un des pays de recrutement. Ainsi, les communautés de Naki-Est sont organisées en comités inter-villageois. Ils recensent et déclarent les enfants, identifient les recruteurs de main d’œuvre infantiles, sont vigilants à l’exode des plus jeunes et agissent en coopération avec les autorités locales.
Les enfants particulièrement exposés au recrutement dans les exploitations agricoles sont pris en charge à travers des activités socio-éducatives. Déjà, 300 d’entre eux, âgés de plus de 15 ans sont en cours d’alphabétisation et seront placés en apprentissage. Par ailleurs, près de 4 100 des plus jeunes sont en cours de réinsertion dans le circuit scolaire pour renouer avec l’éducation.

En ce jour de lutte contre le travail des enfants, Aide et Action International salue la décision du Parlement européen de légiférer sur ce dossier. Celui-ci a adopté le 14 mars 2012 une Résolution appelant à faire cesser le travail des enfants dans les champs de cacao en Afrique de l’Ouest.
C’est par ces efforts conjugués que l’enfance retrouvera dignement sa place.

A propos d’Aide et Action :

L’association Aide et Action a été créée en 1981. Organisation de solidarité internationale pour le développement elle est présente dans 25 pays, en Afrique, en Asie, en Amérique Latine – Caraïbes et en Europe. Au travers de plus de 100 programmes, Aide et Action, avec ses partenaires, contribue à l’amélioration de l’accès et de la qualité de l’éducation de plus trois millions d’enfants et d’adultes. Agréée par le Comité de la Charte pour un don en confiance, Reconnue d’utilité publique, Aide et Action est soutenue par près de 60 000 parrains et donateurs. Agréée par le Ministère français de l’éducation nationale, Aide et Action agit pour un monde où la dignité est assurée pour toutes et tous, grâce à l’éducation, levier du développement humain. Libre de toute attache politique et religieuse, notre engagement et nos actions sont fondés, sur les valeurs de liberté, respect, solidarité, équité, intégrité.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !