inédit : POLICE DES AFFAIRES FAMILIALES lundi 11 février à 20h45 sur France 3



Plongée au cœur d’une brigade vraiment pas comme les autres

un documentaire de 110 minutes
un film de Sarah Lebas et Sam Caro
une production Capa, avec la participation de France 3

diffusion :
Lundi 11 février 2013 à 20h45

Le succès de « Polisse » les a révélés, Sarah Lebas et Sam Caro les ont filmés dans leur vraie vie. Pendant 6 mois, ils ont suivi le travail des policiers d’une de ces unités très spéciales, les Brigades de Protection des Familles, celle du commissariat de Caen. Des policiers qui se dévouent quotidiennement pour dénouer les souffrances des familles, des flics aguerris, choisis pour leurs qualités humaines : l’écoute, l’empathie, le discernement. Une unité de police immergée au cœur des familles, dans ses secrets et ses zones d’ombre.

Au deuxième étage de l’Hôtel de Police de Caen, derrière une porte codée, des peluches et des jouets s’accumulent dans un long couloir qui dessert une dizaine de bureaux. Au mur des posters de « Dora », de « L’âge de glace », de « Scoubidou », et du film « Polisse » ! Une atmosphère feutrée pour entendre et traiter toutes les violences familiales. Viols, agressions sexuelles, violences conjugales, bébés maltraités, maltraitances sur ascendants.

Des drames et des douleurs que côtoient chaque jour Laurent, Francis, Virginie, Stéphane et Michael, les 5 policiers de la Brigade de Protection de la Famille de Caen (BMPF). Chaque année ils doivent tenter de résoudre plus de 450 affaires de familles, la moitié à caractère sexuel.

Dans les bureaux, victimes, auteurs et témoins se succèdent auprès des 5 enquêteurs. Une femme au visage lacéré par son ex-conjoint, une adolescente qui dit avoir été violée par son père, des parents qui se défendent d’avoir violenté leur bébé, une nourrice entendue pour maltraitance, une petite fille de 4 ans qui aurait subi des attouchements sexuels… Dans ces affaires, souvent sans preuve, où c’est la parole de l’un contre la parole de l’autre, c’est à eux, les policiers de la Brigade, de démêler le vrai du faux.

Tous ont suivi des formations pour prendre en charge la parole des victimes, instaurer une relation de confiance, mais aussi pour déceler les incohérences d’un témoignage.

Face à ces drames familiaux, à cette détresse humaine, l’équipe s’est soudée. Autant d’affaires que les membres de l’équipe, tous parents de jeunes enfants, ne peuvent oublier en quittant leur bureau. Les membres de la BMPF ont fini par constituer “un monde à part”. Eux seuls peuvent se comprendre. Les déjeuners d’équipe ne sont pas rares, la pause sportive du midi est incontournable. Dans ces moments-là, Stéphane, Michaël, Virginie et les autres peuvent laisser libre cours à cet humour si particulier, qui n’appartient qu’à eux. Leur manière de supporter l’insupportable.


© Capa

Quelques infos

Ce nouveau sigle policier BLPF désigne tout simplement les nouvelles brigades locales de protection de la famille.

Elles sont officielles dans tous les commissariats de France depuis le premier octobre 2009.

Il ya 209 brigades en France, 1200 policiers sont formés à l’accueil des familles et des mineurs.

La BLPF reprend les compétences de la brigade des mineurs qu’elle remplace ainsi que les plaintes des femmes battues, les violences intra familiales sur ascendants, descendants et entre fratries.




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !