Inaugurati​on du centre pilote La main à la pâte Paris-Gout​te d’Or ( 1/2 )



Le 16 avril 2013 a été inauguré officiellement le Centre pilote La main à la pâte Paris‐ Goutte d’Or, dans le 18e arrondissement de Paris. Sa vocation est d’aider les professeurs des écoles du quartier de la Goutte d’Or dans leur enseignement des sciences, en leur fournissant des ressources pédagogiques, du matériel et du personnel. Soutenu par l’Académie des sciences, il fédère de nombreux acteurs tels que le rectorat de l’académie de Paris, la Fondation La main à la pâte, la Mairie du 18e, la Fondation Seligmann, l’association E.O.L.E., l’Université Pierre et Marie Curie et l’Université Paris Diderot.

L’inauguration s’est déroulée en présence de Jean Dalibard, membre de l’Académie des sciences, professeur au Collège de France et à l’Ecole polytechnique, Claude Michellet, directeur de l’académie de Paris, Gérard Duthy, directeur académique chargé du premier degré et de Philippe Darriulat, adjoint au Maire du 18e arrondissement, chargé des affaires scolaires, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Le quartier de la Goutte d’Or à Paris, dont la majorité des écoles sont situées en zone ECLAIR (écoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite), a été choisi il y a quatre ans pour développer chez les élèves le goût pour les sciences et les techniques. C’est dans ce contexte que le Centre pilote La main à la pâte s’est progressivement mis en place. Ce dispositif vise à fédérer les acteurs qui, sur un même territoire, oeuvrent en faveur de l’enseignement des sciences, vecteur d’égalité des chances pour les élèves. Dans l’esprit de La main à la pâte, l’accent est mis sur une démarche d’investigation, la curiosité et la créativité, l’esprit d’initiative et l’acquisition de connaissances scientifiques.

Quatorze des seize écoles de cette circonscription bénéficient de l’action du Centre pilote La main à la pâte, soit 43 classes pour cette année scolaire. Concrètement, il met à leur disposition une salle de sciences, du matériel pédagogique, informatique et de la documentation. Par ailleurs, il propose aux enseignants des actions de formation et d’accompagnement, s’inscrivant dans le cadre de l’Accompagnement en Science et Technologie à l’Ecole Primaire (ASTEP), dispositif impliquant des étudiants en sciences auprès des enseignants dans les classes.

A l’occasion de l’inauguration du centre, les élèves ont présenté sous forme d’une exposition interactive leurs travaux en science réalisés durant l’année grâce à l’accompagnement régulier d’un élève polytechnicien, d’étudiants des universités Pierre et Marie Curie et Paris Diderot et d’une ingénieure retraitée.

Par la signature fin 2012 d’une convention entre ses différents partenaires, ce Centre associé est devenu après trois années d’élaboration, Centre pilote La main à la pâte. Il a ainsi rejoint le réseau d’une vingtaine de centres pilotes qui s’est constitué depuis l’an 2000 à l’initiative de La main à la pâte, dans le but de faire de l’enseignement des sciences une priorité à l’échelle des territoires. Pour en savoir plus sur le réseau des Centres pilotes : www.fondation-lamap.org/fr/centrespilotes

Les partenaires

Une convention unit autour du Centre pilote Paris‐Goutte d’Or de nombreux partenaires qui apportent un soutien financier, une expertise scientifique ou encore des ressources humaines et matérielles.

Le rectorat de l’académie de Paris

L’académie de Paris est la seule académie monodépartementale et couvre la ville‐capitale. Il en découle une organisation répondant à l’ensemble de la demande de formation et d’éducation de la maternelle à l’université. Le Recteur, Chancelier des universités de Paris est entouré d’un directeur de l’académie, en charge de la scolarité, de la maternelle jusqu’au bac et d’un Vice‐chancelier des universités en charge de l’enseignement supérieur. L’académie de Paris compte 662 écoles et 348 établissements scolaires.

La Fondation La main à la pâte

La Fondation La main à la pâte a pour mission de contribuer à améliorer la qualité de l’enseignement de la science et de la technologie à l’école primaire et au collège. Son action, conduite au niveau national et international, est tournée vers l’accompagnement et le développement professionnel des professeurs. Fondée en 2011 par l’Académie des sciences, l’École normale supérieure (Paris) et l’École normale supérieure de Lyon, elle s’inscrit dans la continuité de l’opération La main à la pâte lancée en 1995 par l’Académie des sciences à l’initiative de Georges Charpak, prix Nobel de physique.
www.fondation-lamap.org/

http://www.fondation-lamap.org/




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !