Importance de l’éducation littéraire



Aujourd’hui, on méprise les lettres classiques. On n’enseigne plus le latin qu’en cinquième, et on a supprimé le grec. Quelle honte !
Notre jeunesse n’a-t-elle plus le droit à une culture qui a été pendant quatre siècles la gloire de la France ?

D’ailleurs, comment bien comprendre les auteurs du XVIème et du XVIIème siècle sans une culture classique.
Certains de prétendre que le latin par exemple ne sert que pour les langues romanes.
Ce qui n’est pas vrai: par exemple, en anglais on dit « I want you to do that » ce qui littéralement, se traduit par « je veux vous faire cela »: c’est la proposition infinitive que l’on trouve en latin.

Quant à l’allemand, il possède trois articles, der (le), die (la), das, le neutre, ce qui à proprement parlé, n’existe pas en français.
Quant au grec, il possède aussi trois articles.

Ajoutons que l’enseignement des lettres latines et grecques est nettement enrichissant. Platon faisant parler Socrate ne traite-t-il pas de l’immortalité de l’âme, ce qui sera plus tard l’enseignement du Christ.
Quant à Hérodote, ne nous renseigne-t-il pas sur l’Egypte.
Sparte avant le VIème siècle n’a-t-elle pas été un état totalitaire comme le Reich allemand.

Que dire aussi de Tacite qui parle des chrétiens que Néron faisait mourir dans l’arène, ce qui a provoqué tant de conversions, car ils mourraient en chantant la gloire du Christ.
Ainsi de même en France au XVIIème siècle, mourraient les protestants torturés sur l’ordre de celui qu’on appelle le roi Soleil.

Ainsi que de leçons à tirer de l’étude du latin et du grec.
Que de comparaisons enrichissantes aussi parfois.

Je pourrais multiplier les exemples, mais je m’en tiendrai là.

Source: Mady Dépillier, professeur honoraire de lettres classiques




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !