Haut-Koenigsbourg – C’est la récré au château ! (2/2)



Un destrier à… moteur !

Les 8 et 9 octobre, inutile de mettre le pied à l’étrier !
Pour atteindre la forteresse du sommet de sa colline, la navette du Haut-Kœnigsbourg circule tout le week-end au départ de la gare de Sélestat. À raison de 7 allers-retours quotidiens, elle permet de se rendre au château en toute simplicité.

Pratique, elle dessert d’autres contrées comme la Montagne des Singes, la Volerie des Aigles, Cigoland et la ville de Kintzheim.

À noter : les 8 et 9 octobre, tous les enfants (de moins de 18 ans) ayant emprunté la navette profitent de la gratuité à l’entrée du château.

Tarifs 2011 de la navette :

Adulte : 4 € / personne
Enfant (moins de 18 ans) : 2 € / personne

Chaque ticket est valable toute la journée.

Conseil de chevalier

Pour votre visite, privilégiez le samedi ou les matinées moins fréquentés !

Informations pratiques :

Renseignements

Château du Haut-Kœnigsbourg
67600 Orschwiller
Du lundi au vendredi
Tél. : +33 (0)3 88 82 50 60 – fax : +33 (0)3 88 82 50 61
haut-koenigsbourg@cg67.fr –www.haut-koenigsbourg.fr

Dates, horaires

Les 8 et 9 octobre 2011 De 9h30 à 17h45
(Fermeture de la billetterie à 17h00)
Tarifs « C’est la récré au château ! »

Adultes :
Tarif réduit : Enfant à partir de 4 ans :
Gratuit pour les moins de 4 ans

Gratuit pour les enfants (de moins de 18 ans) ayant emprunté la navette, sur présentation du ticket de transport.

Localisation et accès

26 km au nord de Colmar
55 km au sud de Strasbourg

En voiture :
Autoroute A35, sortie 17 via Kintzheim ou 18 via Saint-Hippolyte.
Route nationale N59 par Lièpvre.

Le château du Haut-Kœnigsbourg :Bien plus qu’un monument…

La première impression est un choc ! Visible de loin, le château du Haut-Kœnigsbourg est une masse imposante de grès rose, dominant, à près de 800 mètres d’altitude, la plaine d’Alsace et la route des vins. Par temps clair, le regard porte bien au-delà, de la Forêt-Noire, jusqu’aux Alpes suisses.

Lorsque le visiteur franchit la haute porte, il est plongé immédiatement dans le Moyen Âge. Tout y est ! Tours et bastions, chemins de ronde, herse et mâchicoulis… le tout en parfait état. Avec un peu de chance, on croisera un personnage en costume d’époque, entraînant dans son sillage une cohorte de gamins fascinés. L’illusion est complète. Le charme opère.

Il faut sans doute s’y abandonner, le temps d’une visite, qui est à la fois une expérience historique, une occasion de découverte et d’enrichissement, mais avant tout, un plaisir pour tous les âges.

Du randonneur à l’érudit, en passant par l’architecte et le cinéphile, chacun y trouvera son miel. Et rien n’est plus stimulant pour l’équipe d’accueil, que de voir chaque jour des parents, venus eux-mêmes il y a bien longtemps, conduire aujourd’hui leurs enfants à l’assaut de l’indémodable forteresse de montagne.

Voici près de neuf siècles que sa silhouette caractéristique marque le paysage alsacien.
Édifié au XIIe siècle, le château du Haut-Kœnigsbourg est le témoin de conflits européens et de rivalités entre seigneurs, rois et empereur. Il a appartenu successivement aux trois grandes dynasties impériales germaniques, les Hohenstaufen, les Habsbourg et les Hohenzollern, mais aussi parfois à des individus de sac et de corde. Réduite à l’état de ruine pendant plus de deux siècles, la forteresse a finalement été entièrement restaurée, au début du XXe siècle, par la volonté de l’empereur allemand Guillaume II. Huit années de travaux ont permis de lui restituer sa superbe. Témoin d’un passé tumultueux, il compte aujourd’hui parmi les symboles d’une Europe unie et pacifiée. Étonnant destin et qui se poursuit, puisque plus de 530.000 visiteurs, dont plus de 40 % de visiteurs étrangers, sont venus le découvrir l’an passé.

Qu’y trouvent-ils au juste ? La fameuse atmosphère du Moyen Âge, le dépaysement, le rêve, sans doute ! Mais aussi la conscience d’une continuité, peut-être d’une appartenance, la perception diffuse de l’origine, des racines. Bref, le sentiment de l’histoire, que seul peut communiquer le patrimoine et particulièrement les monuments, dès lors qu’ils sont rendus accessibles et intelligibles à tous. Trésor d’un autre temps, qu’il est essentiel de préserver pour envisager l’avenir.

www.haut-koenigsbourg.fr




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants