« Grandeur et infortune de Nicolas Fouquet », une visite animée, spectaculaire et inédite du Château de Vaux le Vicomte, jusqu’au 8 novembre 2009



Depuis le début de la saison 2009, le public croise sur son chemin Jean de La Fontaine, Louis XIV, Colbert, Madame de Sévigné, le propriétaire des lieux Nicolas Fouquet et bien d’autres personnages. Pour rendre encore plus vivant ce chef d’oeuvre du XVIIe siècle, le château a eu l’idée de confronter le public à des moments clefs de la
vie de Nicolas Fouquet et de l’histoire de France en le plongeant dans des reconstitutions au plus près de la réalité.

« Grandeur et infortune de Nicolas Fouquet» propose une scénographie originale qui sera incluse dans le parcours du rez-de-chaussée et des sous-sols. Elle s’appuie sur des procédés ludiques et spectaculaires :
le principe des talking-heads permet notamment aux personnages de cire de s’animer et de parler ; la projection d’un bal filmé au château de Vaux le Vicomte donne par ailleurs l’impression aux visiteurs de
participer à celui-ci ; le recours à des hologrammes confronte enfin le public à des scènes surprenantes. Pour cette exposition, le château de Vaux le Vicomte a également fait l’acquisition de plusieurs magnifiques costumes qui habilleront les principaux protagonistes de l’histoire.
Une somptueuse mise en scène historique à découvrir en famille !

Nicolas Fouquet, un mécène, un homme de lettres et un amoureux des arts.
L’un des principaux aspects de cette nouvelle mise en scène est de présenter au public l’apport considérable de Nicolas Fouquet pour les arts et la condition des artistes. Sa protection envers les multiples artistes a eu des répercussions considérables et on lui doit encore aujourd’hui les prémices de nombreuses collections. A titre d’exemple sa bibliothèque comportait 27 000 ouvrages. C’était la plus importante après celle de Mazarin – 40 000 ouvrages – et elle enrichit
aujourd’hui une grande partie du fond de la Bibliothèque Nationale de France. De même, Nicolas Fouquet crée à Maincy une grande manufacture de tapisseries. Après son arrestation, la manufacture est fermée et Louis XIV s’en inspire pour ouvrir par la suite la prestigieuse manufacture royale des Gobelins. Mais la plus belle réalisation du surintendant reste le château de Vaux le Vicomte, où il est le premier à réunir le trio d’exception : Le Vau, Le Nôtre, Le Brun. L’ambition, la grandeur et les fastes de ce chef d’oeuvre seront à l’origine de la construction du château de Versailles

Par ailleurs, autour de Nicolas Fouquet gravite une multitude de talents et d’artistes : Le Brun, Le Vau et Le Nôtre bien sûr, mais également La Fontaine, Molière, Corneille, Madame de Sévigné et des personnalités comme l’horticulteur

La Quintinie ou encore Vatel, le célèbre cuisinier. Le propriétaire des lieux s’intéresse à toutes les sciences et tous les arts, multiplie les rencontres et finance les projets de ses artistes.

« Grandeur et Infortune de Nicolas Fouquet » retrace les grands moments de la vie de cet homme d’exception.
Ce dernier a beaucoup contribué au développement des arts en France et a permis à Louis XIV de prendre conscience de la richesse et du potentiel des artistes dans son royaume.

Un parcours rythmé par la vie de Nicolas Fouquet
La première partie de l’exposition montre l’ascension de cet homme
de goût. Celui-ci participa à redresser les finances du Royaume, et est
à l’origine du développement du mécénat royal. Pourtant son ambition
et sa volonté de toujours briller le perdront. L’une des premières
scènes de l’exposition se déroule dans la Bibliothèque où La Fontaine autour d’une montagne de livres parle de son Mécène. Dans ses paroles, il lui témoigne son attachement et relate son histoire à travers diverses morales issues des Fables. L’engouement de Nicolas Fouquet pour la littérature et les arts ainsi que son rôle de mécène sont ici clairement exprimés. Plus loin, dans sa chambre, le Roi Louis XIV réaffirme son pouvoir face à ses cinq ministres. Cette scène laisse présager que face au pouvoir royal, Nicolas Fouquet ne pourra rien. Une autre pièce rappellera au public le fonctionnement des Finances du Royaume avant l’arrivée de Nicolas Fouquet. La Fronde et les guerres ont appauvri les finances de l’Etat et les caisses sont vides. Nicolas Fouquet va s’employer à redresser celles-ci et permettre au Royaume de retrouver toute sa splendeur.

L’ambition de Nicolas Fouquet et notamment son désir de succéder à
Mazarin en qualité de premier ministre attise la jalousie de Colbert. Le duel Fouquet – Colbert et le complot qui aura raison du premier sont
présentés dans la seconde partie de l’exposition. En effet les visiteurs ne tardent pas à découvrir, par un ingénieux procédé, Colbert qui complote avec le Roi. Le dernier acte de ce complot est
l’organisation – à la demande du Roi, et implicitement de Colbert – de
la célèbre fête du 17 août 1661.

L’exposition se poursuit dans les sous-sols mettant en scène
l’irrémédiable chute de Nicolas Fouquet. Sa longue agonie, depuis son
arrestation jusqu’à son emprisonnement, en passant par son procès,
est décrite dans les différentes pièces sombres. Ce parcours est
également ponctué de passages insolites dans les caves et de procédés technologiques.

Informations pratiques :
Tarifs : Plein Tarif : 14 euros ; Tarif Enfant : 11 euros ;
Tarif Famille (2 adultes + 2 enfants) : 44 euros ;
Gratuit pour les moins de 6 ans.
Renseignements : Tél. 01 64 14 41 90 ;
chateau@vaux-le-vicomte.com ; www.vaux-le-vicomte.com

Source : Agence Colonnes au nom du Château de Vaux le Vicomte




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !