Garderisettes, des solutions d’accueil petite enfance pour les familles, les entreprises et les collectivités



Les places en crèche sont en effet rares et il devient difficile, de trouver une assistante maternelle pour son enfant.
Dans ce contexte stressant pour les jeunes parents, embarrassant pour les entreprises qui les emploient et préoccupant pour les collectivités en charge des questions d’accueil de la petite enfance, la société lyonnaise Garderisettes ouvre ses premières microcrèches.

Garderisettes, des crèches qui tombent à pic

Créée en 2004 par Frédéric Fiore, Garderisettes est une société de « service aux parents » qui conçoit et réalise des solutions « clé en main » d’accueil de jeunes enfants et ce, en partenariat avec les entreprises et les collectivités.
Dans les grandes villes et leur périphérie, où le cours de la place en crèche est nettement plus élevé que celui du baril de pétrole, et dans les petites et moyennes communes où les crèches n’existent pas toujours ou ne présentent pas forcément les qualités de proximité qui les rendent attractives, il devient extrêmement difficile d’organiser la garde de son (ses) enfant(s).
En effet, au-delà du sous dimensionnement fréquent des structures collectives, on observe que les assistantes maternelles agréées commencent, elles-aussi, à afficher « complet ».
D’autres modes d’accueil se développent – garde partagée au domicile, emploi d’une jeune fille au pair…- mais ils sont loin d’être accessibles à tous les parents.

Dans ce contexte, Garderisettes porte une offre alternative, complémentaire des structures existantes. L’entreprise propose aux entreprises et aux collectivités territoriales de monter avec elles un partenariat public/privé afin de créer et/ou gérer des établissements d’accueil pour les jeunes enfants.

1. Garderisettes, générateur de crèches

Garderisettes propose aux entreprises et aux collectivités de leur faciliter la création de structures d’accueil pour les jeunes enfants. La société a pris le parti, sur tous ses équipements (en délégation de service public comme en gestion privée propre), d’appliquer les barèmes de la Caisse Nationale d’Allocations Familiales (CNAF) et d’être conventionnée
par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) afin de préserver la mixité sociale de ses établissements d’accueil de jeunes enfants.
En outre, elle s’est dotée des moyens nécessaires pour agir comme investisseur/promoteur de projets de pôles petite enfance – elle réalise l’ingénierie financière de chacun de ses projets – et se porte acquéreur du foncier, bâti ou non, qu’elle aménage (sur fonds propres et emprunt bancaire).
Quelle que soit la nature des projets, Garderisettes a l’ambition de veiller au respect du « droit des enfants (et des parents) à être bien accueillis » : le projet pédagogique mis en œuvre dans ses crèches, centré sur le bien-être et l’éveil des jeunes enfants, est porté par des équipes qualifiées, formées en permanence et riches de leur diversité (complémentarité des formations, mixité femmes/hommes, personnes handicapées…).

Les crèches inter-entreprises
Garderisettes accompagne les entreprises qui souhaitent offrir à leurs salariés un service d’accueil pour leurs jeunes enfants, à proximité de leur lieu de travail.

Un service aux collectivités
Aux collectivités (communes et communautés de communes/d’agglomérations principalement), Garderisettes propose des solutions de gestion déléguée d’établissements multi-accueil (crèches/halte-garderies) et pôles petite enfance.

2 – Des microstructures pour un méga service

Garderisettes travaille à l’extension de son offre par le développement d’un nouveau type de structure d’accueil : la micro-crèche.
Ainsi, pour la première fois en France, la création d’un réseau d’établissements de 9 berceaux a été rendue possible par la mise en oeuvre d’une disposition réglementaire introduite en février 2007, complétée par les modalités de financements innovantes autorisées par la CNAF en juillet de la même année.
Il s’agit de dynamiser la création de places d’accueil collectif pour les jeunes enfants, tout en contenant les dépenses engagées (allégement des contraintes d’aménagement et mutualisation de l’encadrement nécessaire).
Garderisettes a travaillé avec ses partenaires institutionnels historiques – CAF, conseils généraux, villes – pour créer rapidement ce nouveau type de structures.

Les premières micro-crèches rhônalpines viennent d’ouvrir en juin à Passy, en Haute-Savoie, ainsi qu’à Lyon et Ecully, dans le Rhône. D’autres projets sont en cours à Lyon, Villeurbanne mais aussi à Domancy (Haute-Savoie), Cublize (Rhône) et Pfaffenhoffen (Bas-Rhin) pour une mise en service à la rentrée 2008.

Les micro-crèches sont …
• des maisons (ou des appartements) d’une centaine de m2, aménagés pour recevoir 9 enfants de 3 mois à 6 ans,
• situées près du domicile, du lieu de travail ou sur le trajet domicile-travail des parents,
• animées par une équipe de trois professionnel(le)s supervisé(e)s par une éducatrice de jeunes enfants expérimentée,
• porteuses d’un projet pédagogique visant au développement de l’enfant en harmonie avec son environnement physique et affectif, en s’appuyant sur le nombre réduit d’enfants pour ouvrir l’enfant à la collectivité tout en prenant particulièrement en compte l’individualité de chacun. Les micro-crèches sont dans ce cadre un outil privilégié pour développer un soutien individualisé à la parentalité par l’équipe pédagogique,
• intégrées à un réseau de micro-crèches pour faciliter la coordination entre les établissements et les échanges d’expérience,
• tournées vers l’accueil régulier, avec une amplitude horaire qui répond aux besoins du plus grand nombre (7h30 / 18h30 à la base, intégrant une large souplesse horaire et adaptable aux spécificités du territoire d’implantation),
• éligibles aux aides PAJE de la CAF (sous conditions) et au crédit d’impôts de 50 %, ce qui permet un coût net accessible pour tous (à partir de 120 € par mois pour un temps plein sur les micro-crèches ouvertes dans le Rhône).

3 – Enfants épanouis, parents rassurés : des solutions Garderisettes pour tous

Pour Garderisettes, l’essentiel est de :
• Réserver un accueil personnalisé à chaque enfant qui est accompagné, durant tout son parcours en crèche, par une « personne de référence » qui veille à sa bonne intégration en se fondant sur les particularités de son histoire personnelle et familiale, de sa personnalité, de ses demandes,
• Cultiver un climat de sécurité affective en maintenant la continuité du lien psychique entre l’enfant et ses parents, même durant leur absence, et en s’appliquant à déceler et respecter les « petites habitudes » qui constituent les repères forts de l’enfant,
• Accompagner le développement de l’enfant en soutenant sa vitalité découvreuse. Qu’il s’ingénie à comprendre, à bouger, à grimper, à toucher, sentir, manipuler… : les professionnel(le)s sont à ses côtés dans son exploration du monde. Ils concourent à son développement psychomoteur et psychologique et veillent à sa sécurité
• Entretenir une relation privilégiée avec les parents qui confient leurs enfants. Parce que Garderisettes est là quand ils ne le sont pas, mais jamais pour les remplacer. Parce que leur rôle et celui des professionnels Garderisettes sont complémentaires mais pas interchangeables. Parce que des échanges surgiront toujours les pratiques les plus satisfaisantes pour les enfants, les parents et les équipes Garderisettes.
• Respecter la dignité de l’enfant toujours et en toute circonstance. Lui parler et prendre soin de lui avec les mots justes, les gestes et l’attitude adaptés. Respecter la grande personne qui est en chaque petite personne

Garderisettes SA
3, rue de Mailly – 69300 Caluire
Tel : 04 72 07 01 48 – Fax : 04 78 39 33 47
www.garderisettes.fr

Source: Garderisettes




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !