Faut-il souscrire une assurance scolaire pour ses enfants à la rentrée ?


Les vacances d’été battent leur plein et pourtant la rentrée est proche : en effet cette année, c’est le 1er septembre ! Alors que les parents sont encore concentrés sur les cahiers de vacances et les notions à rattraper avant la rentrée, les fournitures, les activités sportives, musicales ou culturelles et l’assurance scolaire sont probablement les prochains sujets qui vont les préoccuper dans quelques jours !

Une assurance spécifique telle que l’assurance scolaire Allianz, conçue pour prendre en charge les risques liés à la responsabilité civile et aux accidents corporels en complément de l’assurance familiale, peut s’avérer utile.

Que faut-il savoir avant de souscrire une assurance scolaire ?

Non obligatoire, elle est conseillée pour plus de sérénité face à tous les risques qu’elle peut prendre en charge selon la formule choisie. D’ailleurs, une étude menée en 2018 par Assurland a montré que 74 % des parents la pensaient obligatoire.

Facultative pour les activités qui font partie de l’emploi du temps, elle est en revanche obligatoire pour les activités facultatives proposées par l’établissement scolaire comme des visites culturelles, des classes linguistiques, de ski ou de découverte. Elle est également nécessaire pour manger à la cantine et lorsque l’enfant va à l’étude ou au centre de loisirs.

Comment la choisir ?

Avant de décider de souscrire à ce type d’assurance, il est indispensable de regarder ce qui est compris dans son propre contrat d’assurance habitation qui se compose compte généralement une garantie responsabilité civile pour une famille qui habite à la même adresse. Si un contrat lié aux accidents de la vie est souscrit en plus de celui pour l’habitation, il prend aussi en charge le ou les enfants. Des doublons ne sont pas utiles.

En revanche elle est conseillée pour que son enfant puisse participer à toutes les activités de son établissement scolaire ou encore de sa commune.

Que couvre-t-elle ?

Pour un coût annuel modique, la base du contrat est généralement la même que celle des polices souscrites pour son habitation mais de plus en plus d’assureurs proposent des options comme la casse des lunettes, le vol d’affaires personnelles, une continuité pédagogique en cas d’éviction scolaire de plus de 15 jour, une assistance psychologique (agression, harcèlement, cyberharcèlement…).

Elle permet à l’enfant une couverture toute l’année et en toutes circonstances y compris sur tous les trajets, lors de colonie de vacances, activités extra-scolaires, de séjour chez les grands parents. Elle remboursement des frais de soins en complément du régime de l’assurance maladie (frais médicaux, pharmaceutiques, chirurgicaux et d’hospitalisation, prothèse…) et prévoit le versement d’un capital en cas d’invalidité permanente, totale ou partielle, ou en cas de décès.

Il faut veiller tout de même à bien regarder les exclusions (vol de téléphone portable, usage de véhicule à moteur, pratique de sports à risques…) avant de la choisir.

Anne Vaneson-Bigorgne



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants