Faire garder son ou ses enfant(s) : un casse-tête qui a des solutions !


Quand un couple sait qu’il va devenir parents, il y a deux « urgences » d’importance qui se présente : trouver et s’inscrire dans une maternité dans laquelle il reste de la place et commencer à réfléchir au mode de garde. 

En effet, selon la façon dont on souhaite faire garder son ou ses enfants, il faut se renseigner sur les démarches à effectuer pour une place en crèche collective par exemple et envisager une autre solution, le nombre de place en accueil collectif étant largement inférieur à la demande.

L’évolution des besoins des parents, des pratiques et des préconisations de la part des professionnels ont engendré une réelle diversification des modes de garde du jeune enfant et des efforts réguliers pour garantir la qualité et la sécurité de l’accueil dès le plus jeune âge.

En fonction de la date de naissance présumée du futur bébé, les crèches et les assistantes maternelles peuvent déjà avoir fait le plein en matière d’effectifs. Face à la difficulté à trouver un mode d’accueil collectif ou une assistante maternelle qui ait encore de la place pour accueillir un enfant avant son entrée à l’école maternelle, des organismes tels que aidadomi.fr existent. En effet, ils peuvent aider les parents à trouver le mode de garde ad hoc pour son ou ses enfants et également les accompagner dans les démarches à effectuer.
Une solution alternative de type halte-garderie occasionnelle ou ponctuelle, garde partagée, crèche familiale, micro-crèche ou baby-sitting peut être proposée par ces organismes agréés qui offrent des avantages de type réduction d’impôts dans le cadre de garde d’enfants en structure collective ou en accueil à domicile.

Spécialisés dans le multi-accueil et modes de garde, ces organismes agréés qui permettent aux parents de se tourner vers la structure qui leur offre le plus de souplesse possible par rapport à leurs besoins et à l’âge de ou des enfants, peuvent proposer des solutions diverses selon la tranche d’âge.

Pour les enfants de moins de 3 ans, les organismes de garde à domicile peuvent proposer des solutions comme la sortie de crèche (combinaison d’un accueil collectif avec une solution à domicile), la garde à temps partiel ou temps plein, un complément de mode de garde, une garde partagée, du babysitting, du dépannage en cas d’imprévu, de l’accompagnement véhiculé, des horaires atypiques et variables pour le début et la reprise des enfants, etc.

S’agissant d’enfants en âge d’aller à l’école maternelle (à partir de 3 ans), des services tels que la garde à domicile d’enfants de plus de 3 ans, la sortie d’école, la garde ludo-éducative, la garde partagée, le babysitting, le dépannage en cas d’imprévu, l’accompagnement véhiculé, les horaires atypiques et variables selon l’emploi du temps des parents (fin de semaines, nuit…), l’aide aux devoirs, de la garde à domicile en immersion linguistique, etc.

De nombreuses solutions existent et peuvent se combiner entre elles pour apporter le service le plus approprié aux parents en fonction de leurs contraintes horaires tout en apportant la prise en charge la plus bénéfique possible aux enfants.

Et si l’organisme est agréé, les parents peuvent obtenir 50 % de réduction et/ou de crédit d’impôts en plus d’avoir l’assurance que le personnel employé et délégué par ces structures soit diplômé et formé pour prendre soin d’enfants de la naissance à 16 ans.

Anne Vaneson-Bigorgne

 



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants