Evaluation pharmaco-épidémiologique de la prise en charge des troubles anxieux en médecine ambulatoire



Au cours de l’année 1999, à l’initiative des Laboratoires Boiron, une étude pharmaco-
épidémiologique a cherché à évaluer, en France, la prise en charge des troubles anxieux, en médecine ambulatoire.

L’étude avait pour but de mieux connaître, en termes d’efficacité, d’utilité et de coût, les différentes stratégies de prise en charge des troubles anxieux en distinguant l’approche  » allopathique  » de l’approche  » homéopathique « . Les investigations ont été menées par le GYD Institut et validées par le Docteur Olivier REVOL (expert clinicien – Hôpital neurologique Pierre Wertheimer – Lyon) et le professeur Gérard DURU (expert méthodologiste – Directeur de Recherche au CNRS de Lyon).

Au total, 394 patients, suivis pendant 3 mois par 113 médecins investigateurs ont participé à l’étude. L’efficacité et l’utilité ont été évaluées à la fois par le médecin (échelle d’Hamilton, échelle de Likert) et le patient (échelle de Spielberger, échelle de Likert).

Les principaux enseignements de l’étude, ont été communiqués à Budapest au mois de mai 2000 (International Conference on System Science in Health Care) et publiés dans la revue Health and System Science (2000), ainsi que dans la revue Santé et Systémique (2002).

• Lors de l’inclusion dans l’étude, les deux populations (patients suivis par des médecins  » allopathes  » et patients suivis par des médecins  » homéopathes « ) étaient homogènes par rapport à leur  » niveau d’anxiété « . Les scores obtenus (anxiété majeure dans les deux cas) montraient une convergence entre les médecins et les patients quant à la perception du trouble anxieux.

• En fin d’étude, les patients des deux groupes ont connu, de façon homogène, une
amélioration significative de leur niveau d’anxiété (de l’ordre de 55 % dans les deux groupes).

• Il n’existe pas de différence significative de coût moyen Sécurité Sociale entre les deux stratégies en terme de coût global.

L’approche résolument pragmatique (pour s’approcher au plus près de la réalité d’une pratique médicale de ville) et les résultats de cette étude devraient fournir, aux décideurs publics et aux médecins, un bon indicateur des spécificités des prises en charge  » allopathique  » et  » homéopathique  » des troubles anxieux.
Cette dernière, avec une efficacité comparable et un coût Sécurité Sociale équivalent, présente des caractéristiques d’innocuité qui, compte tenu des enjeux de santé publique, la positionnent comme une stratégie thérapeutique particulièrement adaptée.

Références études :
1) Health and System Science – 4/2000 – pages 103 à 115 – A. Vainchtock et al
Medicoeconomic evaluation of management of anxiety disorders in outpatient care.
2) Santé et Systémique – 6/2002 – pages 67 à 77, M. Trichard et al.
Evaluation pharmaco-économique du traitement des troubles anxieux

Octobre 2007

Source: Boiron




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances beauté, bien-être et forme !