Du Mégalodon à la roussette, requins de nos côtes . Au Musée maritime de Tatihou, jusqu’au 12 novembre 2008



Le film Les Dents de la mera beaucoup contribué à la mauvaise réputation du requin.
Certes, c’est un prédateur, spécialisé dans le nettoyage de cadavres et l’attaque d’animaux malades. Mais qualifier le requin de « mangeur d’hommes » est abusif, car son régime ne comprend qu’exceptionnellement des êtres humains. Loin des idées reçues, l’exposition présentée au musée maritime de Tatihou s’attache à mieux faire connaître ce poisson mythique, et spécialement la dizaine d’espèces qui fréquentent les côtes de la Manche.

Souvent perçu comme une menace, le requin est aussi une proie pour l’Homme. Outre sa chair et ses ailerons, particulièrement appréciés en Asie, le requin est en effet entièrement exploitable. L’huile de son foie est utilisée dans l’industrie pharmaceutique ou pour la lubrification de machines, sa peau est employée en maroquinerie, ses cartilages sont transformés en gélatine…. L’exposition présente un large éventail de ces objets made in squale.

Les premiers requins sont apparus il y a environ 430 millions d’années. À partir du Crétacé, il y a 100 millions d’années, ils adoptent presque définitivement leur forme moderne, ce qui semble être le signe d’une adaptation parfaitement réussie à leur milieu. Cet équilibre est en train de se rompre : les requins sont bien sûr victimes de la surpêche, mais ils subissent aussi les prises accidentelles (filets dérivants), la pollution et surtout la dégradation de leurs habitats.
Différentes études démontrent une baisse alarmante de leurs populations. L’exposition
du Musée maritime de Tatihou est aussi une manière de considérer d’un œil neuf cet animal méconnu et aujourd’hui menacé.

Pour tous renseignements complémentaires
Direction des sites et musées départementaux
Conseil général de la Manche
Maison du département / Route de Candol – 50008 Saint-Lô
Tél. : 02 33 05 95 03 ou 02 33 05 99 43 – Fax : 02 33 05 90 07
E-mail : museesetsites50@cg50.fr
Site internet : www.sitesetmusees.cg50.fr
Musée Maritime de l’Ile Tatihou
BP3 – 50550 Saint Vaast la Hougue
Tél : 02 33 54 33 33 – Fax : 02 33 54 33 47
Site internet : www.tatihou.com – Email : ile.tatihou@cg50.fr

A voir également sur l’Ile Tatihou
« Avec ou sans l’homme, la nature en baie de la Hougue »
A la frontière entre terre et mer, le littoral a, de tous temps, été un espace privilégié… et très
convoité. L’exposition « Avec ou sans l’homme, la nature en baie de la Hougue » développe cette question de la présence humaine sous l’angle historique et géographique. Cartes et maquettes rappellent les caractéristiques essentielles de la baie : la géologie et le climat expliquent la diversité de l’écosystème côtier et donc la variété des activités humaines depuis le XVIIIe siècle (pêche professionnelle au large ou pêche à pied sur l’estran, récolte des algues…) Un diaporama nous rappelle que la présence humaine s’est matérialisée par des aménagements de défense contre la mer, depuis les premières digues jusqu’à l’aspect actuel du port de Saint-Vaast. La place éminente occupée par l’ostréiculture, retracée par un film, est aussi l’occasion d’évoquer l’huitre plate, ressource abondante au XVIIIe siècle, aujourd’hui quasiment disparue à cause de la surexploitation : exemple-type de développement non durable ! Les relations – harmonieuses ou conflictuelles – entre l’Homme et l’éco-système de la baie étant ainsi remises en perspective, la troisième partie de l’exposition peut alors s’interroger sur un enjeu très actuel : comment assurer la cohabitation des activités humaines avec une nature préservée ? Cela passe par des dispositifs administratifs supranationaux (zonage Natura 2000 par exemple), mais aussi par des actions très locales de prévention de la pollution : une « collection » de déchets échoués sur le rivage vient nous le rappeler.
Exposition présentée dans les poudrières, du 29 mars au 12 novembre 2008.
Une exposition différente, mais sur le même thème, est présentée au fort du Cap Lévi du 5 juillet au 31 août.

« Scènes littorales »
Les espaces côtiers ont de tous temps été le lieu d’une confrontation entre l’Homme et la Nature, un espace où s’est déployé au fil des siècles un incroyable fourmillement d’activités humaines, tantôt complémentaires, tantôt concurrentielles. Pêche, construction navale et jeux balnéaires, mais aussi contrebande, batailles et naufrages : le littoral est le cadre de mille et une scènes, paisibles ou dramatiques. C’est cette diversité que l’on découvre au gré de l’exposition « Scènes littorales », qui réunit des peintures et des objets tirés des riches collections du musée maritime de Tatihou.
Au Musée maritime, jusqu’au 12 novembre 2008.

Sur les pas de Vauban : tours fortifiées des côtes de la Manche, de Tatihou à Ouessant
Pour défendre la façade maritime du royaume, Vauban fait ériger citadelles et places-fortes. Ce dispositif est renforcé par un réseau de tours de guet et de défense (La Hougue, Tatihou, les Hébihens, le cap Fréhel et Ouessant). L’exposition retrace l’histoire de ces « cinq sentinelles de la Manche ».
Dans la tour Vauban, jusqu’au 12 novembre 2008.

Séjours et petits week-ends
Avec 34 chambres de 1 à 3 personnes, Tatihou offre de multiples possibilités d’hébergement. Seul, en famille ou avec des amis, séjourner sur l’île est un plaisir. De plus, elle propose des week-ends pour des groupes de taille réduite axés sur des thèmes variés : fortifications, astronomie, gastronomie…
Renseignements et réservations au 02 33 54 33 33 ou sur www.tatihou.com .

Source: Michel Frêné conseil au nom de Réseau des Sites et Musées du département de la Manche




NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants