Du choix d’un sapin à sa décoration


Noël est dans un peu plus d’un mois. Les décorations ont déjà pris place dans les villes et villages, les sapins « rois des forêts » comment à trôner fièrement. Les Français sont très attachés à la tradition du sapin de Noël : ils optent le plus souvent pour un sapin Nordmann d’environ 1,60 mètre qu’ils installent chez eux généralement entre le 1er et le 14 décembre, parce que Noël sans sapin ce n’est pas tout à fait Noël !

D’où vient cette tradition ?

On a tendance à associer la tradition du sapin de Noël à l’Alsace parce que dans les livres, on retrouve la trace en 1521 dans un livre à la Bibliothèque Humaniste de Sélestat de la coupe d’un arbre encore vert était autorisée pour la fête de saint Thomas le 21 décembre, et qu’à partir de 1546, la commune de Sélestat a autorisé la coupe d’un sapin en forêt le 21 décembre.

En remontant un peu dans le temps, on découvre que l’origine remonterait à l’époque des Celtes qui en – 2000 avant J.-C. avaient déjà un calendrier lunaire qui étaient associés aux arbres. En effet, ils décoraient un conifère le 24 décembre à l’occasion de la nuit la plus longue de l’année, le 24 décembre qui est aussi la date où le soleil renaît, la date qui marque la fin de la diminution du jour.

Sapin coupé ou sapin artificiel ?

Les partisans des deux solutions avancent leurs arguments entre authenticité, respect de la tradition, protection de l’environnement, etc.
Pour autant, il existe des solutions pour lutter contre la déforestation en cultivant des sapins dans des forêts écogérées, en rapportant les sapins achetés plantés avec des racines dans des pots pour les remettre en terre…

Le sapin artificiel quant à lui s’est modernisé et stylisé : outre le sapin copie du traditionnel Nordmann, il peut être en bois, en carton, en métal, en verre, en céramique, vert, blanc, d’aspect naturel, enneigé… selon son envie.

Acheter un sapin de Noël artificiel aujourd’hui n’est plus synonyme de nid à poussière mal imité, loin s’en faut.

Des décorations historiques aux boules de Noël

Dans les temps anciens, l’arbre de Noël était décoré de Christkindel -les fameuses pommes rouges, d’hosties et de fleurs multicolores en papier. Il prenait place dans le chœur des églises alsaciennes et y était le symbole de l’arbre du Paradis.A ces décorations originelles se sont ajoutés progressivement des confiseries, des fruits secs et des gâteaux puis à partir du XVIIe siècle, des angelots, des étoiles en papier, des images brillantes et des illuminations.

C’est en 1858 que les boules font leur apparition pour pallier un hiver très rude qui n’avait pas permis une grande récolte de pommes rouges. En effet, un artisan cristallier qui résidait près de Meisenthal, une petite commune de Moselle du Pays de Bitche, eut l’idée de souffler des boules en verre rouge pour remplacer les pommes rouges. D’ailleurs, chaque année Meisenthal créé la boule de Noël de l’année : il y a même des collectionneurs qui attendent avec impatience la boule de l’année !

Depuis l’apparition des boules en verre, de nombreuses matières ont fait leur apparition pour rendre les boules décoratives accessibles et moins fragiles.

Des décorations achetées à celles faites soi-même, tout trouvera sa place sur le sapin que vous choisirez et que vous décorerez en famille.

Je vous souhaite un très beau sapin de Noël à parer de ses plus beaux atours.

Anne Vaneson-Bigorgne



NEWSLETTER

Inscrivez vous à notre newsletter et recevez les dernières tendances dédiées aux familles, parents et enfants